Faire de sa sensibilité un atout

Gérer sa sensibilité, coaching levallois, 92,75,93,94

La sensibilité est mal vue dans la société, mais la sensibilité est pourtant une preuve d’intelligence, comme vous allez pouvoir le lire plus loin dans l’article. Il faut lâcher la mauvaise sensibilité, qui sont la successibilité et la sensiblerie. Et booster la bonne sensibilité, celle qui permet d’être intuitif, enthousiaste, adaptable, réactif positivement, promoteur, et créatif.

La sensibilité est une preuve d’intelligence

Le système scolaire actuel est basé principalement sur l’intelligence mathématique et linguistique. C’est très réducteur quand à la richesse de l’être humain et ses différentes formes d’intelligence. António Damasio, chercheur en neuroscience, et Daniel Goleman, psychologue, ont révolutionnés le monde de la psychologie en indiquant que la sensibilité et l’intelligence vont de paire.

Mais encore, ces deux chercheurs ont prouvés que l’intelligence du QI n’est basée uniquement sur 20% de notre intelligence, car le QI ne comptabilise pas l’intelligence émotionnelle. La compréhension de soi-même et des autres, soit l’intelligence relationnelle, aussi aussi empathie, est la plus utile dans la vie. La sensibilité est mal vue dans la société, mais la sensibilité est pourtant une preuve de grande intelligence ! Je vais vous expliquer ce paradoxe ci-dessous.

On peut souffrir de sensibilité et très bien réussir dans la vie

Ca n’est pas parce que vous avez été moyen ou nul à l’école, car vous souffriez d’hyper sensibilité, que vous ne réussirait pas dans la vie. De même, votre enfant ou ado ne s’en sort pas à l’école, mais peut fort bien devenir un bon commercial, un bon sportif, un bon médiateur, un bon agent immobilier, ou un bon attaché de presse, etc..

Ou ne pas avoir belle carrière flamboyante, mais bien réussir sa vie affective, ce qui est tout aussi important qu’avoir un job. Alors que d’autres avec des études et des carrières plus belles, peuvent totalement rater leur vie affective, par manque d’intelligence émotionnelles, donc de sensibilité.

Voici différentes formes d’intelligences et donc de sensibilités.

il n’y en a pas une sensiblité meilleure qu’une autre.

  • La sensibilité visuelle et spatiale concerne les architectes, les géographes, urbanistes. De même que les peintres, les graphistes, les photographes, les caméramans, les décorateurs d’intérieure, etc. Comme vous l’avez constaté cette sensibilité n’est pas du tout dévellopée dans le système scolaire jusqu’au bac. Les personnes sensibles à l’intelligence visuelle et spatiale peuvent concevoir une représentation spatiale du monde. Par exemple, faire bouger les notions d’espace dans leur tête en 3D, et n’ont pas besoin de se balader avec un mètre pour mesurer quand elle vont acheter un meuble. Elles arrivent à imaginer la place qu’il prendra dans leur appartement et si il est trop grand ou trop petit.
  • Les personnes sensibles à la nature s’intéressent à l’écologie, elles ressentent le besoin de cultiver un potager et d’avoir un jardin, de prendre soin des animaux. Ces personnes sont sensibles à l’environnement naturel : lCoaching sensibilité, Paris, île de Francees minéraux, les animaux et les végétaux. Cette sensibilité elle celle des navigateurs, des pécheurs, des biologistes, des botanistes, des écologistes, des océanographes, des zoologistes, des explorateurs. C’est l’intelligence ou la sensibilité naturaliste.
  • L’expression de sa sensibilité, donc de son intelligence, par le corps, se traduit par des performances physiques, ainsi que par la capacité à savoir manier des outils avec dextérité. Les sportifs et les personnes manuelles, à l’aise avec des tâches nécessitant une dextérité motrice, tel qu’un ébéniste par exemple, ou un réparateur de vélo, ont cette sensibilité. C’est la sensibilité et l’intelligence kinesthésique.

Les autres formes d’intelligence et de sensibilités

  • La sensibilité linguistique, qu’on peut aussi appelée la sensibilité verbale concerne les personnes à l’aise avec le langage, voir plusieurs langues, que cela soit à l’écrit et à l’oral. Cette sensibilité est donc celle des gens qui travaillent à l’international, des avocats, des formateurs, des pédagogues. Mais encore, des écrivains, et bien sur des traducteurs.
  • Les personnes qui sont sensibles à l’intelligence interpersonnelle se sentent à l’aise avec les autres. Ces personnes sont de bons organisateurs et leaders. Leur sensibilité est orientée vers ce qui motivent les autres et aux différences de chacun. Les caractéristiques de cette sensibilité sont la tolérance, la bienveillance, la coopération, l’empathie, ainsi que la coopération. Etre sensible empathique, c’est savoir exprimer ce que l’on ressent, et comprendre ce que ressentent les autres.
  • Enfin, les personnes qui ont une belle sensibilité intra personnelle sont douées pour l’introspection. Ces personnes savent aisément analyser leurs émotions et leur réactions ainsi que celles des autres personnes. Elles sont conscientes de leur limites, de ce qui les anime ainsi de leur force. La sensibilité intra personnelle permet aussi d’avoir une bonne représentation de soi, et savoir de demander de l’aide aux autres, mais surtout d’aider les autres. les thérapeutes les psychologues, les coachs, les psychanalystes, les scénaristes, métier ou il y à beaucoup de psychologie, en sont représentatifs.

Quand notre sensibilité est-elle pénalisante ?

Aide psy personne sensible ile-de-FranceNotre vie est faite en permanence d’inter-actions et d’échanges avec les autres. Ces échanges peuvent nous épanouir ou nous blesser suivant jusqu’à quel degré nous nous connaissons bien, si nous savons ou pas, comment nous situer par rapport aux autres et garer notre sensibilité.

Quand pouvez-vous évoquer une hyper sensibilité ?

Quand mes patients me disent : « je suis hyper sensible ». Je leur réponds que c’est grâce à leur belle sensibilité qu’elles sont si réactives, et vives. La réactivité et la vivacité peuvent aussi être un atout. Par contre, l’hyper sensibilité va générer de l’hyper réactivité ainsi que de l’hyper vigilance. Ce sur quoi je peux vous aider concrètement, en faisant baisser votre taux de sensibilité en augmentation votre rationnalité. Comment concrètement ?

En vous faisant pratiquer avec moi-même des mises en situation, des jeux de rôle pour vous entrainer à développe votre intelligence émotionnel, ainsi qu’avec des séances d’hypnose pour les personnes qui souhaite que je nourrissent leur estime d’elles-mêmes. Mais aussi en leur indiquant qu’ils peuvent être fiers d’avoir une belle sensibilité, et que c’est bien mieux que d’être un zombi. Mes patients et coachés se sentent compris, reconnus et gratifié d’être sujet à la sensibilité.

En effet, comme le sont certaines personnes, totalement abruties devant leur poste de tv, qui suivent le troupeau : métro, boulot, dodo. Les personnes sensibles sont souvent aussi créatives et novatrices, mais elles ont dues étouffer ces deux qualités car le système scolaire leur demandait surtout de développer leur intelligence linguistique et mathématique. C’est pourquoi elles se jugent sévèrement et croient que leur sensibilité est un handicap dans leur vie de tous les jours. Pour en savoir plus sur l’hypersibilité. et en faire une force.

Pourquoi la sensibilité peut elle être un défaut ?

Comprendre et ressentir l’autre sont de sacrés atouts. Certes, mais encore faut il que cette sensibilité ne soit pas de l’hyper sensibilité, sinon on se prend tout en pleine poire, on ressent tout plus fort et au premier degré ! En effet, le trop est l’ennemi du bien. Etre sensible devient pénalisant quand nous avons appris à bloquer notre sensibilité. Quand nous avons du l’enfouir et nous forger une carapace, parce que le système scolaire, nos parents, ou la société à préféré faire de nous de bons petits robots bien dociles. L’expression de la sensibilité ne peut pas s’enfouir.

En effet, les êtres humains ne peuvent pas être dénaturés. C’est pourquoi les personnes sensibles tentent de survivre en développant des addictions : alcool, cigarette, somnifères, tranquillisants, sur intellectualisation, sport, ou développent des TOCS. Pour avoir un sentiment de contrôle de leur sensibilité, et pour la canaliser. Heureusement des solutions autres existent pour faire de sa sensibilité un atout comme nous allons le voir ensemble plus bas dans cet article.

Comment ne plus perdre son bon sens et son recul ?

Etre sensible signifie avoir ses sens en alerte donc avoir une plus grande capacité à prendre les devant. C’est à dire à être actif, réactif et pro actif, donc capable de changer les choses. Avez- vous remarqué, si vous être sensible, que vous êtes lucide et plein de bon sens ? Mais lorsque vous devenez hypersensible vous perdez tout recul, tous vos atouts, et vous êtes épuisés ? Rassurez-vous, c’est mon métier, je peux vous accompagner à ne pas monter dans les tours, et ne plus devenir hyper sensible.

La sensibilité est une qualité, n’en doutez jamais : ca n’est pas vous qui manquez de bon sens, mais le système scolaire et les organisations de la société qui en sont totalement dénuées. Car si une chose est certaine, c’est que ceux qui devraient douter ne se remettent pas en question, alors que les personnes intelligentes et sensibles doutent et ne le devraient pas ! Comme la sensibilité ne rapporte rien au monde capitaliste dans lequel nous vivons à l’heure actuelle.

En effet, il faut principalement être apte à produire toujours plus, en se coupant de soi, donc de sa sensibilité et consommer toujours plus. Et comme les personnes sensibles ont la capacité de douter, donc de remettre en question l’ordre établi du monde nocif pour l’environnement, on ne va surtout pas éveiller la sensibilité naturaliste ou intra personnelle, par exemple à nos chérubins dans les écoles. Quoique les choses évoluent un peu, on parle beaucoup plus d’écologie. Cependant on devraient aussi parler de pollution émotionnelle !

Le massacre de la gestion de la sensibilité par des substituts

Sensible, aide psy 92, 75, Ile de franceComme le système éducatif bride la sensibilité, les personnes ressentant une sensibilité élevée, ou forte, peuvent facilement tomber dans des addictions telles que le tabac ou l’alcool, pour tenter d’apaiser leurs émotions.

Ou encore, elles peuvent  développer une addiction aux tranquillisants, des anti dépresseurs ou anxiolytiques, au benzodiazépines, ou aux opiacées. Ces personnes rapportent beaucoup d’argent aux lobbying pharmaceutiques et à celui du tabac. Parmi les autres addictions, elles peuvent devenir addict à des drogues dures, au sport, ou à leur travail, ou à une, voire des personnes.

De même, les personnes sujettes à la sensibilité tentent de compenser leur manque d’échanges gratifiants avec les autres, par une sur consommation alimentaire d’aliments sucrés ou salés. En pensant canaliser leur sensibilité par ces biais, les personnes sensibles se coupent des autres pensant s’en protéger. Alors qu’elles en ont un besoin vital, et s’isolent. De plus, prendre du poids n’est pas valorisant dans notre société. Donc c’est un cercle vicieux car la personne sensible aussi à son image, va se sentir encore plus mal dans sa peau.

Gérer sa sensibilité ainsi est évidement un leurre

Refouler ses émotions et sa sensibilité, ne règle rien. On nous à appris à nous policer, donc nous refoulons notre sensibilité et nos frustrations. Nous tentons de nous réconforter en grignotant, en fumant du tabac, ou des drogues douces, en buvant plus que de raisons. De surcroit, nous tentons d’apaiser notre sensibilité en faisant du sport, ou en travail jusqu’à s’en rendre malade. En tentant d’étouffer notre sensibilité, elles s’impose à nous, chaque fois plus fort lors d’une situation qui rappelle le même événement auquel nous sommes sensibilisé.

Les exemples de frustrations au quotidien sont légions. Que cela soit notre boss qui nous remet un travail urgent à faire au moment ou nous devions quitter le bureau. Egalement notre ado qui nous ment, est nonchalant, ou insolent. Mais encore, notre conjoint qui ne nous apporte pas l’écoute, la tendresse, ou la disponibilité que nous souhaiterions avoir. Ou encore, notre manager, qui ne s’est manager en rien, dont nous nous tapons tout le boulot, pour au final que ce soit lui qui soit gratifié et promus.

Il existe des méthodes plus efficaces, qui ne font pas grossir, ne génèrent pas d’addiction, n’isolent pas des autres et sont bonnes pour l’estime de soi, alors qu’une addiction ne l’est pas : personne n’est fier et ressent plutôt de la honte d’être dépendant d’une addiction. En plus, d’être de l’argent foutu en l’air, pire la personne qui s’adonne à une addiction paye pour se détruirez la santé ! Et oui les humains sont paradoxaux, et c’est pour cela, entre autre, que j’aime mon métier de thérapeute.

Faire de sa sensibilité un atout

Mon accompagnement des personnes sensibles passe par faire de leurs émotions des alliés  au quotidien. Comment pouvons nous faire de notre sensibilité un atout au quotidien ? J’accompagne ces personnes en souffrance, à s’autoriser à exprimer leur sensibilité mais de manière postive et constructive. Alors que ces dernières l’ont brimée et étouffée, pour s’adapter au système éducatif et sociétal, qui est plutôt un rouleur compresseur de la sensibilité.

Cet accompagnement passe par un travail de valorisation et de revalorisation, ou la personne sensible retrouve confiance en elle même. Elle apprend à canaliser sa sensibilité et à la diriger dans la direction où elle le souhaite, plutôt que de subir son émotion.

Etre sensible, et synonyme d’être passionné et passionnant. Je valorise ainsi les personnes sensibles leur indiquant qu’elles peuvent être une source d’inspiration pour les autres, car elles ont la capacité de dynamiser les personnes moinsSensible, aide psychologique, paris, 92, 93,94 réactives de leur entourage.

Comment j’accompagne mes patients et coachés sujet à la sensibilité ?

Et je les accompagne à ne plus prendre contre elles le manque de réactivité et de la même sensibilité qu’elles. En effet, nous avons plus vu haut qu’il y à plusieurs formes de sensibilités.

Pour faire de sa sensibilité un aout, j’accompagne aussi mes patients à se protéger et se préserver. En effet, lorsque nous sommes sensibles, nous ressentons encore plus de mal être, vis à vis des non dits par exemple ainsi de que des injustices. Donc j’accompagne les personnes en souffrance vis à vis de leur sensibilité à apprendre à savoir instaurer du dialogue avec les personnes qui les entoure.

Notamment avec celles et qui ne sont pas forcément à l’aise avec leur sensibilité, et peuvent soit être inhibées, ou timides. Soit encore avec les personnes maladroites dans leur propos qui peuvent choquer, celles qui manquent de délicatesse ainsi que diplomatie. Mais aussi, j’apprends à mes patients ou coachés à ne pas se faire manipuler par les manipulateurs pervers narcissiques. De plus, je leur apprends aussi en faisant des jeux de rôle à avoir de la répartie et ne plus se laisser maltraiter par les personnalités hyper autoritaires, ou hyper directives.

Comment j’apprends à mes patients ou coachés à utiliser cette sensibilité comme un atout ?

Se protéger de sa sensibilité, se préserver, passe aussi par développer sa délicatesse ainsi que sa patience. Mais aussi, sa diplomatie pour d’éviter les conflits et les apaiser, voir les désamorcer, lorsque ces derniers sont déjà déclenchés. Il existe des techniques pour éviter et désamorcer les conflits. De plus, j’apprends à mes patients à garder les critiques constructives, qui sont utiles, et font progresser. Mais aussi, à ce que les critiques négatives, et non fondées, ne les atteignent plus.

Cet accompagnement des personnes sensibles passe aussi par développer la capacité à choisir quand le lieu est propice à laisser s’exprimer leur sensibilité (au cinéma, avec certains types de personnalités), et à prendre du recul vis à vis de leur sensibilité quand le lieu n’est pas approprié (en réunion, avec son conjoint ou sa conjointe, et avec ses enfants) alors que l’on à le ‘gavagomètre ‘au maximum.

Enfin, etre sensible signifie aussi être fin observateur, et quand on apprend une personne à développer une autre expertise, d’autres capacités (si par exemple la personne à une sensibilité inter personnelle, je peux lui apprendre à développer en elle sa sensibilité interpersonnelle) afin qu’elle sache analyser ses observations et les mettre à profit. Autre exemple, la sensibilité permet d’avoir bon goût, de bien savoir coordonnées ses tenues, et de ressentir aussi plus fort les émotions positives.

Je travaille aussi avec un profil de personnalité

Ce profil de personnalité, que j’ai crée, est rapide à répondre, il ne contient que 30 questions. Il me permet de tout de suite savoir ce qui ne va pas chez mes patients ou coachés, car j’y vois les différentes formes d’intelligences, donc de leur sensibilité. Bien sur, le résultat du test et le débriefing sont donnés aux patients et coachés. Sur le test on voit congréent le pourcentage de sensibilité que l’on à vis à vis de toutes les différentes formes de sensibilités.

Les fausses croyances sur la sensibilité

Aide psy, sensible, 75, 92, ile-de-FranceSavoir séduire, convaincre, pardonner, vendre, être innovant et créatif nécessitent de la sensibilité. La sensibilité intervient aussi pour faire les meilleurs choix vis à vis de notre partenaire, ou de notre métier.

On croit à tord qu’être sensible, c’est être bloqué par nos émotions, et soit ne pas oser faire, ou dire, quoi que ce soit, ou dire ou ne faire des gaffes. Ca s’est quand notre entourage nous à reprochait notre sensibilité au lieu de l’honorer. Mais si vous êtes complexer par votre sensibilité et l’associer à de la fragilité, sachez que vous pouvez faire de votre sensibilité à sentir l’environnement, les autres, les atmosphères, voir de votre tempérament tout feu tout flamme, un atout comme vu plus haut.

La sensibilité et la différences avec le suceptilité

Enfin, la sensibilité et la susceptibilité sont souvent confondues. La susceptibilité est lié à un manque de confiance en soi. En effet lorsque l’on est sensible, on peut aussi manquer de confiance en soi, et donc être susceptible. D’où le fait (comme je le précisais plus haut), que ne plus souffrir de sa sensibilité passe par un travail de revalorisation de soi-même avec son thérapeute.

Cela permet de développer la bonne sensibilité : l’observation, la coopération, l’empathie, et d’atténuer la susceptibilité. Comment ? En sachant qui l’on est, et ce que l’on vaut. Ce processus passe par le travail de valorisation du thérapeute de son patient qui a souvent été dévalorisé. En tant que thérapeute je vous donnerais des ailes pour que vous vous sentiez en confiance vis à vis de vos capacités en général. Mais aussi, pour que vous aillez une meilleure estime de vous.

Ne plus faire un complexe de cette forme d’intelligence mais bien un atout

Si vous m’avez lu jusqu’ici, vous avez compris que ça n’est pas vous qui n’allez pas bien mais le système éducatif qui est à refaire entièrement. Par conséquent, vous n’avez pas à avoir honte de ne pas être un robot, mais d’être un humain qui vibre avec son coeur et sa tête car nos émotions et notre sensibilité sont produites dans notre cerveau. Il n’y à aucune honte à avoir été mauvais à l’école car c’est le contenu pédagogique qui est mauvais, pas vous !

Il y manque 4 formes de sensibilité, donc de formes d’intelligence sur 6 … Ok il y à des cours de dessins, de biologie et de sport, mais combien d’heures par rapport aux cours de langues, de musique, et de maths dont nous sommes nombreux à avoir tant souffert, voir à être traumatisés ?! Est ce que l’on organise des sorties dans les espaces pour apprendre la perspective ? Est que des balades dans la nature et au contact des animaux sont organisées ? Est ce qu’on nous enseigne à nous comprendre et comprendre les autres ? Non, beaucoup de matières y sont trop abstraites. Mais rassurez-vous, tout s’apprend et à tout âge.

Votre avez besoin d’aide à cause de votre sensibilité ?

J’étais moi-même hyper sensible, étant aussi, surdouée/HP/zèbres, ce que je n’ai appris qu’à 37 ans. Donc forcément cela va avec, puisque nous avons vu que l’intelligence et la sensibilité sont liées. Mes outils de coaching, d’hypnose, et d’intelligence émotionnelle.

Mais encore, les profil de personnalités que j’emploie avec mes patient et coachés, m’ont énormément aidé moi-même aussi. Bien sur, j’ai fait mon profils de personnalité pour mieux me connaitre, mieux comprendre les autres, et être beaucoup moins sensible. Je suis nettement plus apaisée, heureuse, et sereine et je serais ravie de vous accompagner à le devenir.

Articles en lien avec la sensibilité, les émotions, l’intelligence  :

Comment-aider-les-personnalites-surdouees
L’utilisation de l’intelligence émotionnelle en coaching et thérapie
Comment-vivre-avec-un-ou-une-surdoue

Apprendre à maitriser ses émotions : la haine

Mieux vivre ses émotions : l’intelligence émotionnelle
Communiquez mieux en détectant les besoins implicites de votre interlocuteur

18 Comments on “Faire de sa sensibilité un atout”

  1. Myriam bonjour,

    Cet article me parle tout à fait!!

    Il est vrai que nos émotions sont comme un ❤ qui bat tout les jours et sans cesse, autrement nous aurions bcp de difficultés à vivre! Et bien là ,c’est la même chose écouter, observer, ressentir, pour connaitre notre corps qui est une machine bien huiLlée !!

    Pour ma part être HPE est une grande révélation car je ne savais pas que cela relevait d’une grande intelligence, oui en effet revenir à l’essentiel, savoir exister autrement que part l’Action est très important.

    Il est indéniable que la société dans laquelle nous ou nos progénitures grandissent ne favorise pas en ce sens cette intelligence émotionnelle.

    Car ce système est fait d’une telle sorte que nous mettons à mal les personnes qui sont plus en retrait que d’autres, donc qui ne s’épanouiront certainement pas !
    Et finiront pas se dévaloriser et/ou rater leur cursus scolaire.

    Enfin, moi Angeline futur thérapeute en TCC j’ai un bel objectif pour les années à venir, celui de pouvoir changer le monde dans nos écoles, par mes compétences que j’aurais acquises, et celui d’ouvrir les consciences afin de ne pas en oublier l’Autre!!.

    Un grand merci, Angeline.

  2. Merci Myriam pour cet article qui parle de faire de “la sensibilité un atout”. Votre article permet de comprendre grâce à Antonio Damasio et Daniel Goleman, que cette dernière (la sensibilité) et l’intelligence vont de paire. Mais aussi, de l’importance de contrôler et gérer ses émotions, pour soi-même, ou tournées vers les autres, afin de mieux vivre ensemble.

    Ce qui permettra de mieux se positionner et engendrera une meilleure interaction avec les autres. Une question, me vient à l’esprit:”Est-ce qu’une personne ayant une très forte sensibilité ou une intelligence émotionnelle, peut en avoir de différents types comme par exemple interpersonnel ou intrapersonnel, est-ce que cela peut se combiner?”

    1. Bjr Stéphanie, pour répondre à votre excellente question, oui certaines personnes peuvent voir plusieurs types de sensibilités. C’est notamment toujours le cas avec les personnalités haut potentiel, aussi appelées zèbres, ou surdouées, surtout avec les THP, soit très haut potentiel, mais aussi avec les personnalités qui ne sont pas surdouées.

  3. bonjour éduqué par une mère pervers narcissique je pensais que mon mal etre venait de cela en très grande parti oui mais après avoir lu je pense trop je me suis rendue compte que j étais sur efficiente c est très bien de le savoir ,encore faut il apprendre a vivre avec , mon refuge se trouve dans la nourriture je suis enfouis dans cette addictions et ne trouve plus de sens a m a vis ,malgré un merveilleux mari depuis trente trois ans et notre fils de vingt quatre ans qui me donne de magnifiques leçons de vie depuis sa naissance car il était hors de question de faire subir a mon fils ce que j avais subit durant vingt ans mais il est très très difficile de se construire après avoir vécu cela plus le manque de confiance en soi ,les relations tellement douloureux avec l extérieur bref a vouloir tout décortiquer tout analyser on fini par fatiguer les gens et se replier sur soi et ne plus avoir envie de quoi que ce soi voili voila gros bisous

  4. Moi aussi on a mis le doigt sur mon hypersensibilité… À 40 ans merci bien…je me déteste déjà depuis longtemps mais maintenant c’est pire que jamais… Ce défaut ma completement isolé et j’angoisse de sortir… Dans l’article est évoqué un compagnon…pour une femme ça ne change rien tout ça.. Mais pour un mec avec mon passé, découvrir ça au moment où j’étais déjà bien bas bah merci bien…
    Plus aucune chance de vie sociale ou sexuelle, je trouve ma place nulle part et c’est clair que personne ne voudrait se trimballer ce que je suis…l’hypersensibilite un atout ?? Oui peut-être quand on a déjà tout sinon ça enfonce encore bien plus bas…je pourrais continuer longtemps mais j’en ai vraiment assez en fait

  5. Merci Myriam pour cet article et pour nous faire découvrir ces différentes formes de sensibilité. Effectivement la sensibilité est mal vue dans notre société. Il faut vraiment aider les enfants sensibles à s’accepter en tant que tels ce qui leur évitera bien des désagréments à l’âge adulte.

  6. C’est indéniable que dans notre société actuelle,on va valoriser “la course à la performance”. Et ça commence en milieu scolaire où l’on essaye de faire des robots, on range dans des cases en oubliant que nous sommes avant tout des “êtres” humains fait de sensibilité, d’émotions…
    On bride ce langage qui est tout aussi important que les autres langages. Car oui la sensibilité est un merveilleux langage, une vision différente du monde. Si l’on voyage et que nous ne connaissons pas forcément la langue, notre sensibilité sera très vite compris car c’est aussi un langage universel. Tout comme les artistes en général qui communiquent leur sensibilité grâce à leur art. Et c’est vrai qu’en système scolaire il y a peu de matières où l’on peut exprimer notre sensibilité. Nous sommes bridés. Merci Myriam pour ce très bon article. ,

  7. De part mon expérience tant dans l’enseignement que dans l’éducation spécialisée j’ai pu me rendre compte combien etre intelligent n’est pas souvent synonyme de bonheur. On pense trop, on réfléchit trop, et on ne profite pas assez de l’instant présent, de çe fait on angoisse, on bloque et si l’on y prend pas garde on s’isole (entre autre dans des conduites addictives…) On souhaitera bien sûr plus avoir un enfant intelligent, car bien sûr il nous semble que la vie leur sera plus facile toutefois…aidons les surtout à s’ouvrir aux autres, au monde, a n’avoir pas peur de ce qu’ils sont et à avancer sans nostalgie ni crainte. Pas une mince affaire c’est sur ! Et heureusement aujourd’hui de plus en plus se développent des techniques comme l’hypnose et la PNL pour nous aider à avancer sereinement et à nous détacher des traumatismes passés ainsi que des catégorisations qui figent les potentialités de l’intelligence et de la sensibilité, si vaste.

  8. Dans un sens, comme le disait Festinger ; une grande sensibilité est une nouvelle version de la dissonance cognitive.

  9. je suis tombée par hasard sur votre site et je suis extrêmement impressionnée par vos analyses notamment sur les personnes surdouées . Je me suis totalement reconnue dns le portrait que vous en faites . J habite Marseille et ne peux donc pas vous consulter . Je traine un mal etre depuis toujours m ayant amenee a des echecs familiaux qui me renvoient a une souffrance indicible et a beaucoup de culpabilite . j habite Marseille et ne peux donc pas venir vous consulter a paris . Connaitriez vous un therapeute specialise dans les personnalites surdouees a Marseille? Merci.

    1. Bonjour Madame,

      je ne connais pas de thérapeute sur Marseille qui sont et thérapeutes et surdoués (d’où mon analyse : étant moi-même surdouée, je connais les affres et les potentiels liés au surdouement).
      je suis étonnée de votre demande, car que je forme, consulte et supervise via skype.
      ?
      j’ai des patients un peu partout de part le monde francophone, donc jusqu’en nouvelle-zélande, ou les décalages horaires sont les plus conséquents.
      Via skype, les sessions durent 1h30, le règlement se fait par virement bancaire, une copie du virement doit me parvenir une semaine avant chaque séance qui sont au honoraire de 100 euros. Ces séances peuvent se faire une fois par semaine, ou tous les 15 jours, suivant votre budget temps et argent, ou votre besoin d’un rythme rapproché ou espacé.
      Cordialement.

  10. Merci beaucoup pour cet article. Je suis moi-même quelqu’un de sensible. Je peux désormais mieux connaître ma sensibilité, l’identifier et surtout en faire un atout. Je me sens mieux avec elle !

  11. La sensibilité est la chose la plus vraie et la plus sincère qui soit, quand on la masque, on commet une erreur.

  12. Il est indéniable que la société dans laquelle nous évoluons favorise l’intelligence mathématique et l’intelligence linguistique d’où le fameux QI , il faut prendre en compte aussi et c’est très important les personnes douées dans d’autres matières, qui se croient sous douées, alors qu’elles sont plutôt surdoués en intelligence de l’autre, soit l’intelligence inter et intra personnelle.
    Merci Myriam de si bien nous ouvrir les yeux !

    1. Tout à fait, c’est pourquoi certaines personnes très douées dans d’autres matières voir ratées leur cursus scolaires, alors quelque personnes uniquement se servent d’équations quotidiennement : les mathématiques sont beaucoup trop poussés contrairement aux autres formes d’intelligence complètement dénigrées.
      ci joint des articles sur les personnes qui se croient nulles alors que souvent elles sont super sensibles et brillantes en intelligence intra et inter personnelle ou naturaliste ou kinesthésique :
      https://www.coachplanet.net/psy-levallois/comment-vivre-avec-un-ou-une-surdoue.

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à partager vos idées, cela me fera plaisir et cela peut aider d'autres internautes. Si vous souhaitez préserver votre confidentialité, il vous suffit de mettre un pseudo.

Tous les commentaires ne seront publiés qu' après vérification de leur contenu par le modérateur.