Pourquoi l’hypnose est une solution contre les tocs?

L’hypnose contre les tocs-coachplanet

Les tocs sont liés à des obsessions, des angoisses, ou du dégoût qui sont chevillés au corps de la personne. Ces obsessions ou dégoût vont se matérialiser sous forme de compulsions, rituels pouvant durer encore et encore.
Les tocs sont une expression physique d’un trouble psychique. Elles sont une réaction de notre inconscient à un problème posé. Aussi, l’hypnose, qui interagit avec l’inconscient peut des ancrer ces automatismes nocifs et ancrer des automatismes positifs. Pourquoi l’hypnose est une solution contre les tocs

Un bref aperçu de ce que sont les tocs et des personnes concernées

Les TOC ou troubles obsessionnelles compulsifs sont une réaction inconsciente provoquée; en théorie, pour protéger la personne. Un processus qui se met en place tôt dans la vie et touche donc principalement les enfants ou les jeunes adultes.

Les personnes impactées par ce trouble répondent tous à un besoin de contrôler la situation. Elles veulent s’assurer encore et toujours que rien ni personne n’est venu entraver une action et qu’elle a bien été effectuée : la porte est bien fermée, la lumière est bien éteinte, le livre est bien à sa place.

Tout doit être propre et rangé à sa place. Tout doit être symétrique, et dans l’ordre des choses. Aussi, elles se nettoient les mains plusieurs fois, rangent et re rangent leur intérieur, et ce pendant toute une journée si nécessaire.

Elles ont une peur irraisonné Ou plutôt inconsciente de perdre le contrôle d’elles mêmes et d’avoir des impulsions violentes. Le besoin de contrôle qui est sous-jacent à ce trouble peut aussi se manifester dans la nécessité impérieuse pour eux de protéger autrui.

Ce trouble obsessionnel compulsif a des degrés divers et impacte plus ou moins sévèrement la personne. Dans les cas les plus avancés, la personne est quasiment incapable d’avoir une vie personnelle ou professionnelle. Elle a l’impression de ne rien contrôler et perd tout sens des priorités : sa femme dans le cadre d’une relation personnelle et son supérieur hiérarchique dans son travail.

De quelle pathologie parle t on plus précisément et quelle part de la population serait impacté

Les troubles obsessionnels compulsifs sont la 4e pathologie liée au psychisme la plus rencontrée en France après les phobies, l’addiction et les dépressions. 65 % de ces troubles impactent des personnes avant leur 25e anniversaire; 15 % après leur 35e anniversaire.

Les progrès de la médecine aidant, la science a pu expliquer les mécanismes à l’œuvre dans ce trouble obsessionnelle compulsif. Une hyperactivité des ganglions de la base, des cortex cingulaire et orbito frontal en seraient la cause. Les parties impliquées impactent le comportement, la motricité et à la gestion des émotions de la personne. La sérotonine et la dopamine seraient les neuromédiateurs responsable de cette hyperactivité.

Le dysfonctionnement émotionnel lié aux TOC se retrouve également dans la dépression, la phobie sociale Ou tout simplement l’anxiété. L’hyperactivité des ganglions ; elle, se retrouve uniquement dans les TOC et serait la raison du problème de contrôle chez les personnes impactées.

Qu’en est il de l’hypnose et des traitements pour soigner les tocs?

Le premier traitement thérapeutique lié à tout état psychologique ou psychiatrique est souvent l’antidépresseur avec comme but principal avoué : la re capture de la sérotonine. Le second traitement ; qui vient souvent appuyer ou compléter le premier, sont les TCC ou thérapies cognitives et comportementales.

Ces traitements auraient un impact positif sur environ 60 % des patients, et en guériraient environ 20 %. Pour les 40 % restant, dont la pathologie est réfractaire aux traitements, il existe des techniques chirurgicales ou des stimulations cérébrales.

L’hypnose fait partie des thérapies cognitives et comportementales et par là même répondraient aux techniques de guérison ; ou du moins d’amélioration des patients atteints de TOC. En fonction de la sévérité des troubles du patient, une à plusieurs séances par semaines seront indiquées.

Pourquoi l’hypnose est une solution contre les tocs?

Les TOCS répondent à un processus psychique inconscient de la personne. Si elle peut consciemment témoigner des conséquences de ceux-ci: éteindre 5 fois la lumière avant d’effectivement quitter les lieux, nettoyer pour la troisième fois dans la même journée le salon ; elles ne peuvent consciemment comprendre le pourquoi du comment.

Aussi, la parole; si elle peut être utile pour partager avec d’autres sur ses TOCS, n’aura que peu, voir aucun effet, sur la guérison. Parler au conscient s’avère nul ou non avenue, du moins si il n’est pas accompagné d’un travail en profondeur sur l’inconscient. Des actes conscients seront demandés à la personne pour inverser des comportements toxiques, mais dans le suivi d’un travail hypnotique.

L’hypnose, qui est scientifiquement prouvé, permet de dépasser le coté physique des TOC pour palier au coté psychique. L’hypnose permet de vous recentrer sur vous même, de faire le vide autour de vous, et ce dans le but de creuser en profondeur pour dés ancrer ce qui alimente ces TOC et ancrer ce qu’il faut pour vous en guérir.

Après une détermination d’objectif; conçue pour avoir un rapide aperçu de votre écologie, de votre VAKOG et déterminer là ou vous voulez être, nous validons ensemble une thérapie mêlant séance d’hypnose et actions à mettre en place.

Témoignages de patients(voix des patients.fr)

« Enfant, j’avais des tocs classiques:pianoter, recompter, vérifier. En grandissant, ils se sont tranformés en hypocondrie. Je prenais un mal de crâne pour une tumeur au cerveau, une fièvre pour une méningite. Le pire, c’est quand j’étais terrorisé à l’idée de me fracasser la tête à coups de poings. »

« Je souffre de TOC perfectionnistes, de dépression et d’angoisse. J’ai du mal à terminer ce que j’entreprends: j’ai peur de commettre des erreurs et que l’on juge mon travail baclé. Être phobie de prendre une mauvaise décision m’a rendue indécise. Tout ce que je fais doit être absolument parfait. Je mets toujours la barre trop haut. Trop longtemps j’ai cru que j’étais folle, parano, fainéante, nulle et inutile. Jusqu’à ce que je découvre qu’il s’agit d’une maladie qu’on peut traiter. »

« Quand on me demande comment je vis avec mes symptômes, je n’ai pas de réponse simple. En fait, c’est une bataille de tous les instants. La dépression est arrivée plus tard, sans doute à cause de mon état de santé et de mes efforts pour être « normale ». J’ai touché le fond il y a cinq ans environ. Depuis, je me suis réinventée. Ou peut être assumée. Je ne suis pas si mal que ça. Il m’a fallu près de quarante ans pour en arriver là. »

En conclusion:

Les tocs sont un vrai handicap et comme dirait le dicton prendre conscience de ses tocs c’est déjà un premier pas vers la solution. Prendre conscience qu’on a des tocs, qu’on est pas seul dans cette situation; pouvoir en parler à un professionnel de l’aide et s’aider à guérir avec l’hypnose, c’est un petit pas pour l’homme mais un grand pas pour votre mieux être. N’hésitez pas et consultez moi.

Je propose des consultations à mon cabinet de Levallois ou à distance par Skype ou zoom. Je travaille du lundi au dimanche de 9h30 à 21h30.
Pour prendre rdv, merci de cliquer ici

4 Comments on “Pourquoi l’hypnose est une solution contre les tocs?”

  1. Merci pour votre étayage et les explications sur votre saboteur interne.. je dois dire que ça me parle beaucoup, en effet !

  2. Bonjour Myriam,

    Article très intéressant où je constate que mes connaissances en ce qui concerne les TOCs sont faussées. Il est vrai que j’associe souvent ces comportements au syndrome de Gilles de la Tourette de part mon expérience professionnelle. Ainsi, je pensais que seule la pose d’électrodes sur une zone du cerveau pouvait agir sur ces comportements obsessionnels (dans les cas les plus graves). Ou bien encore que seuls des neuroleptiques pouvaient atténuer les symptômes.
    Je comprends mieux la définition de ceux-ci et j’entends qu’il est possible de “contre-manipuler” notre cerveau, nos pensées.

    En tant qu’hypersensible angoissée, j’ai des habitudes qui s’apparentent à des TOCs. Si ce n’est qu’elles ne sont pas aussi envahissantes et ne me font pas me sentir honteuse tels qu’eux. De cette manière, je comprends que ce n’est pas une maladie mais bien un moyen de maîtriser mon environnement. Je trompe mes émotions. Maîtriser me permet de moins angoisser. Tout en gardant à l’esprit qu’il y a des choses qui ne se maîtrisent pas comme : les pensées, les émotions et les actes d’autrui; le temps qu’il fait dehors; le temps qui passe; etc.
    Tout ceci, j’en ai prit conscience suite à une séance d’hypnothérapie qui a remis de l’ordre dans mes idées. J’ai découvert la puissance de la pensée : qu’elle peut rendre fou comme elle peut soigner. Il suffit d’être accompagné dans cet apprentissage.
    Sujette à la rumination mentale, je passais mon temps à inventer le pire des scénarios. Aujourd’hui, j’apprends à inventer le meilleur. Alors oui, je suis rêveuse, idéaliste, utopiste pour certains parfois, mais j’aime à croire que l’espoir est l’essence qui permet de créer des projets et ainsi, d’avancer dans la vie. Et surtout, je ne perds pas de vue que je ne peux pas tout maîtriser et que je ne suis pas responsable de tout. De cette manière, j’apprends à déculpabiliser. Le pire Juge que je connaisse : moi.

    Honte, culpabilité, pensées magiques, craintes, angoisses sont les mots (maux?) que je retiens de la souffrance des personnes atteintes de TOCs. Je trouve qu’ils s’apparentent à ceux de l’hypersensible que je suis.

    Ainsi, je pense fortement qu’une partie des personnes atteintes de TOCs sont des hypersensibles. Qu’en pensez-vous ? Est-ce que je vois des hypersensibles partout maintenant que je suis convaincue d’en être une ?

    1. Bjr Marine,

      Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à cet article.
      Je ne validerai pas que les personnes qui ont des TOCs ou des TICs (de language ou autres), sont toutes hypersensibles.
      Je modérais cette assertivité en disant que certaines personnes qui souffrent de TOCs sont en effet, hypersensibles, donc sont émotives, ou sensibles tout simplement, et peuvent manquer de confiance en elles.
      Et oui la puissance de mental est phénoménale ! Et je confirme qu’en effet il existe des alternatives autres que la médecine allopathique pour régler les TOCs.
      Un TOC est un peu commme un rituel, ca rassure la personne tout en l’enfermant dans une prison.
      Un accompagnement thérapeutique, avec des séances d’hypnose sur la confiance, l’estime, et un dialogue en PNL avant les séances d’hypnose afin de valoriser la personne, lui expliquer que son TOC est ce qu’elle à trouvé pour se rassurer, que c’est très bien, qu’elle à fait du mieux qu’elle à pu jusqu’à présente, et lui indiquer qu’elle à maintenant d’autres solutions, d’autres ressources pour se sécuriser et se libérer, lui permettra de passer à autre chose.
      Concernant ce que j’appèle “le saboteur interne”, castrateur, jamais satisfait et jamais content, pour ma part, c’est mon partie vécue Travaillomane.
      Lorsque je fais de la “gestion syndicale” entre mes phases vécues en Process Com, si le travaillomane tente de me faire culpabiliser avec un driver de l’Analyse transactionnelle, soit parfaite, je lui réponds que mon empathique, a besoin que je prenne soin de moi, mon rebelle a besoin de sa dose de fun et de créativité, mon promoteur d’agir quitte à ce que cela ne soit pas parfait, et enfin, mon rêveur (ca vous parle hein ?), a besoin d’aller dire coucou à Petit Prince de St Ex tous les jours, et de se balader dans les étoiles. Et que c’est en respectant toutes mes besoins que je pourrais donner le meilleur mon potentiel. Ca lui cloue le bec, et j’obtiens un accord !
      Sinon c’est bien distinguer la culpabilité de la responsabilité… food for thought/à méditer.

      Si vous souhaitez en savoir plus sur les profils de personnalités c’est ici : profils personnalité

      1. Merci pour votre étayage et les explications sur votre saboteur interne.. je dois dire que ça me parle beaucoup, en effet !

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à partager vos idées, cela me fera plaisir et cela peut aider d'autres internautes. Si vous souhaitez préserver votre confidentialité, il vous suffit de mettre un pseudo.

Tous les commentaires ne seront publiés qu' après vérification de leur contenu par le modérateur.