Communiquez mieux en détectant les besoins implicites de votre interlocuteur et les vôtres

L’écoute active, fait partie des techniques pour améliorer son relationnel et se complètent avec l’Intelligence Emotionnelle, la Communication Non violente, ainsi que de la PNL. L’écoute active, pourrait être aussi appelée emphatique, bienveillante, ou encore intelligente.

Détecter les besoins implicites et latents chez l’autre lors d’une communication

La métaphore de l’Iceberg, est un très bon moyen de visualiser les différents niveaux des besoins votre interlocuteur. En effet, nous n’avons pas toujours conscience de nos besoins, dans le sens ou ceux ci peuvent être semi conscients, voire inconscients.

Un bon dialogue, un dialogue vrai, efficace et épanouissant passe par le fait que les interlocuteurs expriment leurs besoins, donc qu’ils ont conscience de leurs besoins latents, moins évidents à percevoir dans la course du quotidien actuel.

Prenons un exemple : un père taquine sa fille en lui disant alors qu’elle lui annonce qu’elle a eu 15 en math : « tu aurais pu avoir 17 ».  Il ne lui reprochait pas de ne pas avoir travailler plus, mais comme il est pudique et a appris à cacher ses émotions, comme nous sommes nombreux à l’avoir appris en occident, le timbre de sa voix n’exprime pas un ton espiègle, taquin. Le timbre de sa voix est neutre.

Sa fille, ado se vexe. Lui exprimait un besoin de connexion, et de jeu, elle n’a pas ce besoin au fond d’elle, elle aime taquiner mais pas du tout à la même intensité que son père, et pour rentrer en connexion elle le fait sur le mode de l’empathie. Elle, elle a plutôt besoin de se sentir respectée et estimée, comme besoin latent au fond. Et son besoin du moment était un besoin de reconnaissance des efforts qu’elle a fourni pour sa note.

Elle comprend de travers le message de son père. et le prend contre elle. Ca serait plus simple pour tout le monde, si les adultes disaient comme les enfants : vient jouer avec moi. On pourrait alors répondre oui ou non, ou d’accord mais pas trop longtemps.

Il est nécessaire de descendre chercher le besoin implicite, et le besoin latent de vos interlocuteurs, puisque votre interlocuteur lui-même n’en n’a pas forcément conscience.

Je forme à toutes ces techniques, pour en savoir plus :
Logo-coachplanet-levallois-perret

Institut de formations et de consultations en Coaching, Intelligence Emotionnelle, PNL, TCC, Hypnose
Ericksonienne, Profils de Personnalités, Psychologie Comportementale, Thérapie/Conseil Conjugal
 Formation-coachplanet

Boutique mp3 d’hypnothérapie

      cd et mp3 d’hypnose et de coaching

 

5 Comments on “Communiquez mieux en détectant les besoins implicites de votre interlocuteur et les vôtres”

  1. Bonjour Myriam,

    Cet exemple présent dans cet article m’est plus que parlant !

    Alors que je me remets en action/étude sur votre blog, c’est le premier article que je lis et vous avez dénoué une partie de la communication existante avec mon propre père.

    Adepte du développement personnel, j’ai pu identifier certains fonctionnements de mon système familial. Toutefois, j’étais bloquée au stade où : j’avais l’impression d’évoluer mais pas mes proches. Et j’étais presque capable de leur faire ce reproche ! Et bien, votre article me rappelle que mon système familial n’est pas forcément à l’écoute de ses besoins implicites/latents. Et que je ne peux pas leur en vouloir pour cela. Mais peut-être pourrais-je semer une graine dans leur esprit en partant de mes propres besoins ?

    Simplement, vos articles sur l’intelligence émotionnelle/la sensibilité me parlent. Et me donnent des solutions pour mieux “faire avec”. C’est très exactement ce que je recherchais.

    Je dois avouer que l’un de mes besoins implicites est le même que la jeune fille de votre exemple : besoin de reconnaissance et d’être estimée. N’est-ce donc pas pour cela que je me suis dirigée vers l’aide à la personne ?
    J’ai tellement hâte d’en apprendre plus sur moi et sur l’humanité de chacun.

    Belles fêtes de fin d’année à tous !

    1. Bonjour Marine,

      Oui en effet, vous pouvez essayer de faire germer une graine dans leur esprit, afin que vos proches détectent plus vos besoins implicites. Je pense que vous concernant, vous captez très rapidement les besoins implicites des personnes autour de vous, mais il n’en ai pas de même avec tout le monde… Je ne vous apprends rien !
      Pour répondre à votre question sur votre choix de vous diriger vers l’aide à la personne, je pense en effet que la reconnaissance et l’estime de soi font partie de votre choix mais pas uniquement, je dirais que vous avez aussi un profond besoin d’aider les autres à évoluer. D’ailleurs, lors de votre profession, vous sèmerez de nombreuses graines dans l’esprit des gens.

  2. Merci pour ce partage.

    Je pense qu’apprendre à communiquer ses ressentis, mais aussi poser des questions à son interlocuteur sur ce qu’il a voulu exprimer sont important pour éviter les malentendus.

    Chose qui n’est pas toujours facile, mais rien n’est impossible.

    L’exemple de cette jeune fille, montre qu’elle aurait effectivement un profil empathique d’où le fait qu’elle puisse prendre la remarque de son père trop à cœur. Le fait qu’elle apprenne à prendre de la hauteur ou prendre du recul lui permettrai de mieux communiquer avec son père et de moins souffrir.

  3. Après lecture passionnante de vos articles sur l’émotivité, la sensibilité, le QI et le QE, et comment mieux communiquer,
    il me semble être déjà sur la voie du mieux être.
    Merci
    flora

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à partager vos idées, cela me fera plaisir et cela peut aider d'autres internautes. Si vous souhaitez préserver votre confidentialité, il vous suffit de mettre un pseudo.

Tous les commentaires ne seront publiés qu' après vérification de leur contenu par le modérateur.