Sortir du burn-out, special femme

Solution au burn out

Les femmes continuent d’amener leurs enfants chez le pédiatre ou d’aller à la réunion de l’école, de s’occuper de l’éducation et de l’entretient du foyer, tout en travaillant. En tant que psy et coach, je sonne la sonnette d’alarme, pas un mois ne passe s’en qu’une femme ne s’écroule littéralement à mon cabinet. A force de vouloir assurer et à la maison, et avec leur mari et avec leur boss, et avec leur enfant, elles s’oublient et s’épuisent littéralement.

Sortir du burn-out : rétablissez les frontières entre vie privée et vie professionnelle

Sans frontière entre sa vie pro et perso, c’est la porte ouverte à l’incendie ou l’inondation. La vie pro ronge lentement et surement notre vie intime et familiale. A partir d’une certaine heure, mettre votre smartphone en mode avion, ou couper le.

Sortir du burn out : adaptable oui, adaptable au jour le jour, non !

Entre les messages de tout part : mails, sur le répondeur, sous forme de textos, l’emploi du temps en prend un coup, car ils prennent du temps à lire et à répondre, et bouscule l’emploi du temps en demandant parfois de nouvelles priorités. Ainsi l’emploi du temps, et doit être remanié sans cesse, au point d’en devenir chèvre. Il faut donc changer à la dernière minute la disponibilité qu’on avait promis à son ado qui nous reproche assez souvent d’être trop absente, ou l’organisation du repas, ou du transports des enfants.

Sortir du burn out : prendre du recul impérativement

soigner-burn-out

Il est nécessaire d’impérativement prendre du recul, sinon c’est la voix à l’insatisfaction assurée de ne rien faire bien : ni à la maison, ni au travail, à l’épuisement, du manque de reconnaissance, et la violence de la mésestime et de la culpabilité qui s’installe chez la personne.

Il est possible de casser le cercle infernal : cesser de culpabiliser, et vous dire que vous faites de votre mieux, et que c’est déjà pas si mal, deux retrouver votre estime de vous, en cessant de vous jugez sévèrement, trois reposez vous, vous y verrez plus clair.

Sortir du burn out : « la maladie du motivé »

La passion non canalisée, ca brule et emporte tout sur son passage. Apprenez donc à dire non aux autres, et sans vous justifier. Non devient une phrase entière : N est le sujet, O le verbe, et N le complément. Gentiment mais fermement : « non ».

Veillez à ne plus repoussez vos limites à leur maximum. Vous vous êtes prouvez bien des choses, et vous n’avez plus rien à prouver aux autres, donc Inverser le processus : préserver vous, plus allez plus loin.

Accepter d’être temporairement moins productif, de vous reposer régulièrement, car l’omniprésence n’est pas synonyme d’efficacité, et malade vous apporterez encore moins à votre boite et vos collègue, donc ménagez votre monture.

Sortir du burn out : le burn out n’est pas une dépression mais peut le devenir si il n’est pas soigné

burn-out-en-sortieSi vous ressentez une profonde lassitude, une fatigue qui dure, du cynisme, des ruminations régulières, et doutes sur vos capacités professionnelles, il est indispensable d’avoir un bon thérapeute, qui détectera les signaux d’alerte tout de suite, afin d’éviter une dépression. Ce dernier ne fera pas une psychothérapie mais un accompagnement psychologique, dans ce cas, le traitement sera court et permettra à la personne de se reconnecter à elle même, de ne plus se sentir en décalage, mais bien dans le mouvement.

Sortir du burn out : les caractéristiques du burn out

Les caractéristiques du burn out sont les suivantes : ruminations et doutes incessants, lassitude, perte d’intérêt et ennui à son travail qui pourtant vous passionnait, insatisfaction, culpabilité pour tout, grande fatigue.

Mais aussi on peut constater dans les caractéristiques du burn out :  une incapacité à se détendre et culpabilité à la faire, du perfectionnisme et une trop grande loyauté à son travail,

Coté vie perso et pro, la personne en burn out peut se sentir irritable, tendue, hyper sensible au stress, dans un sentiment d’urgence, d’être totalement dépassée par le rythme qu’elle arrivait pourtant avant à suivre,  débordé, et en de perte de contrôle total.

Une personne en état de burn out, procrastine (repousse au lendemain), elle se sent littéralement en état de survie, car son sommeil est mauvais, son cerveau tourne au ralenti, et lui donne le sentiment d’être en permanence endormie, dans les vapes, anesthésiée et détachée. Le manque de sommeil engendre des difficultés de concentration fortes.

Enfin, le burn out génère un sentiment de vide intérieur, d’épuisement, de vulnérabilité et fragilité émotionnelle, de ne plus avoir d’énergie, ni d’envie pour rien, il peut d’ailleurs s’accompagner de perte d’appétit.

Le burn out chez les femmes

Des solutions concrètes au burn out existent, un professionnel de ce domaine saura vous soulager et vous aider à retrouver le moral, l’appétit etvotre énergie et vitalité. Pour ma part, je travaille toujours en complémentarité, lorsque la personne le souhaite, en d’une thérapie brève et avec un apport de compléments alimentaires naturels qui boostent la concentration, l’activité cérébrale et neuronale et évitent les tremblements ou sensations de vertige et/ou de tétanie, gène respiratoire liées au stress, car les stress intenses déminéralisent, ainsi j’agis et sur le corps et sur le psychisme ce qui permet d’avoir des résultats efficaces plus et rapides.

Que vous soyez un homme ou une femme si cet article vous interpelle, n’hésitez pas à me faire part de votre avis ou ressentis.

Burn out, s'en sortir

9 Comments on “Sortir du burn-out, special femme”

  1. L’heure est a la super woman qui entend tout faire bien et seule puisque beaucoup (enfin les anciens ou les macho surtout !) nous disent que nous avons voulu l’égalité alors ne nous plaignons pas. Oui mais quelle égalité, quand on ne nous a rien enlevé mais plutôt rajouté de la pression et du boulot et surtout (du moins pour ma part) de la culpabilité quand je daigne m’accorder un peu de temps pour moi. Et le burn out mérite d’être pris au sérieux, il peut déclencher des crises de panique attaque, des crises d’angoisse, des dépressions, des remises en question profonde.

  2. Pingback: Qu est-ce que le lâcher prise ? | Boutique coachplanet

  3. Bonjour
    En plein burn out arrêtée depuis 1 mois, j ai bcp de mal à remonter.
    J ai des gros problèmes digestifs, grosses douleurs estomac foie etc….. et plus du tout d’appétit , donc perte de poids jour après jour. Est ce normal de ressentir tout cela?
    Je suis complètement perdue.
    Merci à vous

  4. Bonjour Lydie,

    Soit vous somatiser et les douleurs n’ont rien de physiologiques, soit vous pouvez avoir un problème de santé au foi et à l’estomac
    Le fait de perdre du poids et de somatiser est typique dans les cas de burn out. Je vous invite à aller voir votre généraliste afin qu’il vous prescrive une prise de sang générale, pour s’assurer que c’est purement somatique. Et à venir consulter mon conjoint, car je suis en formation une semaine en bretagne. Si vous n’êtes pas sur Paris, vous pouvez faire des séances pour afin de récupérer de votre burn out avec mon compagnon via skype, et si vous ne pouvez vous déplacez et que vous n’êtes pas loin de levallois, il peut se déplacer, vous pouvez le joindre de ma part : Alexis Savolle, au 06 64 69 64 87 et si vous préférez faire la séance par téléphone cela est possible aussi. Rassurez-vous les symptômes d’un burn out sont très impressionnants mais si ils sont pris à temps, ils seront temporaires. Je travaille en parallèle avec le professeur Jean Pierre Lablanchy, qui soigne de manière holistique, car vous aurez peut être besoin, en parallèle de séances avec des spécialistes du burn out, comme Mr Savolle et moi même, d’un traitement médicamenteux temporaire?

  5. Bonjour
    Merci beaucoup pour votre réponse. La prise de sang pour le foie et normale. J ai vu un gastro qui me dit que cela doit venir du stress. J ai repris du poids avec les fêtes.
    A présent c est mon dos qui me fait mal également, je pense que le stress se ballade un peu partout dans le corps
    Je me trouve sur Grenoble c’est donc difficile pour moi de venir sur Levallois.
    Mais il est vrai qu’on ne sais pas trop vers qui se tourner.
    Pour le moment je fais de l’accupuncture.

  6. bonjour,

    Heu … je suis perplexe : vous m’indiquez que vous ne savez pas vers qui vous tourner alors que moi et mon compagnon sommes thérapeutes donc forcément spécialisés dans les cas de pré burn out, de burn out, et de rémission de burn out…. sinon je n’aurais je n’aurais pas pu écrire cet article.
    l’hypnose est très efficace pour vous détendre, nous pouvons parfaitement faire des séances par skype. je peux vous faire parvenir mon rib, il vous faut m’envoyer une invitation sur skype à rouremyriam8, ou vous m’indiquez votre skype et je vous envois l’invitation. Enfin, il nous faut convenir d’un horaire et d’un jour, je suis disponible demain si vous le souhaitez, il vous suffit de me faire parvenir une copie écran du virement, que je vous envoie sur votre email. Bien cordialement, Myriam Roure

Laisser un commentaire

Tous les commentaires ne seront publiés qu' après vérification de leur contenu par le modérateur.