Les familles qui viennent me consulter pour de la thérapie familiale se trouve dans une période de crise et ont besoin d’être à nouveau unies. Les parents rencontrent des difficultés pour maintenir des relations respectueuses et de confiance avec un de leurs enfants ou leurs enfants.

La spécification de la thérapie familiale

Les membres d’une même famille expriment rarement le besoin d’être aidés en thérapie familiale. Lorsqu’ils se réunissent dans le cabinet d’un thérapeute familial, c’est en général parce que l’un d’eux, un enfant, ou un adolescent est perçu comme « celui qui a des problèmes », cependant le fait de travailler avec tous les membres de la famille, donc en thérapie familiale comme son nom l’indique, aidera grandement celui ou celle qui en a le plus besoin.

Comment fonctionne thérapie familiale ?

Dans le cadre d’une thérapie familiale, suivant la problématique, je demande parfois à rencontrer tous les membres, afin que chaque membre de la famille se sente entendu et reconnu, et parce qu’il est parfois nécessaire que les enfants ou les adolescents passent des pactes et s’engagent avec les parents et inversement.

Dans le cadre de la thérapie familiale, je propose aussi que le membre qui ressent le plus le besoin de se confier ou un mal être, vienne à certaines séances seul,  que les enfants ou ados viennent me parler sans leurs parents, et inversement, à certaines séances seuls les parents viendront. J’implique donc tout ses membres dans le traitement de la famille. Il peut arriver qu’il y ait quelques séances individuelles mais dans tous les cas, en tant que thérapeute familial, j’agis sur l’ensemble des relations au sein de la famille, car pour eviter les conflits au sein d’une famille il est nécessaire que :

  • Chaque membre réapprenne à s’exprimer en son nom propre, à écouter et respecter les autres membres de la famille
  • Les membres de la famille se sentent plus épanouis et soudés
  • Le thérapeute familial aide à l’assouplissement ou au contraire au renforcement de l’autorité et des frontières entre les parents, les ados, les enfants

Les applications de la thérapie familiale

Lors de la rencontre avec chaque membre de la famille, j’observe si la famille est refermée sur elle-même, si elle intensifie le sentiment d’appartenance au détriment de l’autonomie de ses membres, si les frontières individuelles sont peu visibles, la différenciation est diffuse, le comportement ou les tensions de l’un affectent directement l’autre, et cela est la cause du besoin d’une thérapie familiale. J’observe aussi si la famille au contraire, d’être renfermée, n’est pas désengagée, avec des frontières  trop rigides entre les membres. Dans ces familles, le sentiment d’appartenance est infime et les membres de la famille ne se perçoivent pas interdépendants et ne peuvent demander l’aide et le soutien dont ils ont besoin. La communication interpersonnelle est difficile, les fonctions protectrices inexistantes. Les difficultés tendent à garder un caractère individuel de plus en plus marqué au fur et à mesure que la tension monte.

Dans les deux types de famille, des difficultés différentes se présentent : la famille de type enchevêtrée va répondre de façon immédiate et excessive, alors que la famille de type engagée va rester sans réaction.

La « normalité » se situe dans une famille aux frontières claires, ni diffuses, ni rigides.

  • Un adulte, un adolescent ou enfant confronté à un problème d’ordre relationnel et familial
  • Un parent en besoin d’aide ou de soutien dans la relation avec son enfant, adolescent ou ses propres parents.
  • Un jeune confronté à des difficultés scolaires

Les applications de la thérapie familiale pour les enfants

Divers problèmes peuvent perturber les enfants, que cela soit leur mal être suite à la séparation de leur parent, ou suite au harcèlement d’un de leur parent sur l’autre parent, que ces derniers soient divorcés ou encore ensemble,  le manque de concentration à l’école, l’hyper activité, les maladies auto-immunes, l’énurésie (pipi au lit), le décès d’un membre de la famille, des peurs, ou le rejet d’un nouveau conjoint lors d’une famille recomposée. La liste ci dessous n’étant pas exhaustive, elle pourrait être complétée …

  • insomnie
  • énurésie
  • anxiété chronique
  • manque de concentration
  • hyper activité
  • peurs
  • repli sur soi
  • manque de confiance en soi
  • hyper émotivité
  • tristesse face à la séparation de ses parents, ou à la violence verbale ou physique d’un parent sur l’autre

Enfin, enfants et ados peuvent souffrir de difficultés scolaires, de part le fait d’être surdoué. En effet, il faut sortir de l’image d’Epinal qui incite à imaginer une personne surdouée, à qui tout réussit brillamment car suivant son surdoument l’enfant s’ennuie à l’école, souffre d’hyper émotivité, ainsi que d’hyper sensibilité, de perfectionnisme exacerbé qui lui pourrissent littéralement la vie et il est mal dans sa peau.

Articles concernant les enfants, ados et adultes surdoués, qui ne sont pas toujours comme on le pense : brillants et réussissant en tout, ils sont surtout hyper émotifs et sensibles :
Comment aider les personnalités surdouées ?
Confessions d’une psy

Les applications de la thérapie familiale pour les ados

Divers problèmes peuvent perturber les ados, que cela soit le refus de l’autorité parentale, l’agressivité, les maladies auto-immunes, , le décès d’un membre de la famille, des peurs, le rejet d’un nouveau conjoint lors d’une famille recomposée. La liste ci dessous n’étant pas exhaustive, elle pourrait être complétée …

  • agressivité verbale
  • insomnie
  • anxiété chronique
  • ennui
  • remise en question de l’autorité dans la vie en général
  • tendance à la dramatisation
  • repli sur soi
  • pense sans arrêt, impossibilité d’arrêter de penser
  • manque de confiance en soi
  • hyper émotivité
  • lucidité étonnante
  • sensibilité à fleur de peau
  • sentiment de se sentir incompris
  • impatience
  • perfectionisme
  • procrastination
  • doutes vis à vis de ses capacités
  • sentiment de se sentir différent, en décalage, avec les peurs qui vont avec.
  • difficulté de concentration
  • peut être en souffrance avec le système scolaire qui lui impose un conformisme et un mode de pensée qui n’est pas toujours la sienne
  • se sent très vite frustré et découragé
  • grande réactivité
  • consommation de drogue pour stopper son flux de pensées et pouvoir dormir, ou pour échapper à la réalité, en encore pour faire comme les copains et se donner de l’assurance
  • consommation d’alcool
  • délinquence


Articles ados :
Les ados ont ils tous besoins d’une thérapie ?

Les séances thérapie familiale à Levallois-Perret

Adresse : J’accueille les familles en thérapie dans mon cabinet situé au 28 Avenue de L’Europe à Levallois-Perret ( voir le plan )
Durée : 1 heure
Quand : du lundi au samedi de 9h30 à 21h00, possibilité de réception les dimanches.
Tarif : 60 €/h
Fréquence : Ce qui définit le cadre de la thérapie familiale, la fréquence des séances, c’est la prise en compte conjointe des besoins de la famille et du thérapeute familial, il n’y a pas de règle préexistante, ça dépend de chaque famille. La fréquence des séances sera définie lors des premières rencontres.


Prise de rendez-vous à Levallois

Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre rendez-vous par mail :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Vos disponibilités (plusieurs choix possibles)
Lundi  Mardi  Mercredi  Jeudi  Vendredi  Samedi  dimanche

Matin
09:30 - 10:30  10:30 - 11:30
Entre midi et deux
12:00 - 13:00  13:00 - 14:00
Après-midi (sauf dimanche)
14:00 - 15:00  15:00 - 16:00
Fin de journée (sauf dimanche, samedi jusqu’à 17h)
16:00 - 17:00  17:00 - 18:0018:00 - 19:00  
Nocturne * (sauf samedi et dimanche)
19:00 - 20:0020:00 - 21:00  21:00 - 22:00

Votre numéro de téléphone, si vous souhaitez que je vous rappelle