Traiter et surmonter ses phobies avec l’hypnose

Se débarrasser de ses phobies grâce à l'hypnose

Avez-vous déjà ressenti une crise d’angoisse si intense à l’idée seule de prendre l’avion, se faire vacciner ou encore de vous retrouver seul dans un petit ascenseur tombé en panne ? Vous a-t-il paru impossible de faire face à l’objet de votre terreur ? Pour l’éviter, avez-vous perdu des heures et énormément d’énergie (physique et morale), car il vous est impossible de rationaliser votre peur démesurée ? Les phobies (qui affectent en France un Français sur 10) ne sont pas un sujet à prendre à la légère : il s’agit d’une véritable crise d’angoisse qui, lorsqu’elle n’est pas traitée, est capable de gangrener littéralement votre vie et peut avoir des conséquences sérieuses sur toute votre existence…

Qu’est-ce qu’une phobie ?

Se débarrasser de ses phobies grâce à l'hypnose

Une phobie est une peur démesurée et totalement irrationnelle qui se définit par un trouble anxieux, une frayeur ou une crainte colossale, souvent intensifiée ou irrationnelle par rapport à une situation sociale ou à un objet particulier. Elle se différencie d’une simple peur de par son intensité, mais aussi parce qu’elle perdure plus de 6 mois. Il est estimé que 6 à 8 % des personnes vivant dans les pays développés souffrent d’une phobie, et que les femmes sont jusqu’à deux fois plus touchées que les hommes. Lorsque vous souffrez d’une phobie, vous ferez tout pour éviter une situation où il vous faudra faire face à votre phobie, et ce, même si l’objet de vos craintes n’est pas porteur d’un réel danger, ou d’un danger immédiat. Dans le cas où vous retrouvez piégé par votre phobie, vous ressentez souvent des symptômes de détresse et d’angoisse extrême, tels que l’hyperventilation ou les crises de panique. Certaines phobies, telle que celle du sang, peuvent même amener la personne à s’évanouir. Si les symptômes phobiques diminuent souvent avec l’âge, ceux-ci peuvent être si sévères et si intenses qu’ils peuvent aller jusqu’à entraîner le suicide chez les personnes qui en souffrent. Rendant la vie difficile des personnes atteintes, il est important de ne pas prendre à la légère les phobies et de faire en sorte de soigner les personnes atteintes.
Par ailleurs, différents types de phobie existent et celles-ci peuvent elles-mêmes être divisées en plusieurs catégories distinctes : la phobie sociale, la phobie spécifique (la phobie d’un animal, d’un insecte, d’un environnement naturel, du sang, ou d’une situation précise) ou encore l’agoraphobie. Nous verrons dans le dernier paragraphe que l’hypnose est la solution radicale à votre phobie.

La phobie de l’avion

Se débarrasser de la phobie de l'avion grâce à l'hypnose. Passagers dans un avion

La phobie de l’avion, ou aérodromophobie, peut avoir plusieurs origines : elle peut en effet survenir après une mauvaise expérience lors d’un vol, être liée à la claustrophobie ou tout simplement causée par un besoin de contrôle. Ainsi, la phobie de l’avion peut souvent être liée au sentiment d’impossibilité de fuir et de s’échapper en cas de danger, l’obligation de devoir rester assis et donner son entière confiance à un inconnu conduisant l’avion. Dans tous les cas, votre phobie de l’avion peut-être ressentie de manière si intense que votre cerveau criera « Danger ! » et vous amènera à vous renfermer sur vous-même, bouger, voir marcher de manière frénétique, ou peut même aller jusqu’à déclencher une crise d’angoisse. Les symptômes de la phobie de l’avion peuvent inclurent  : l’hyperventilation, accélération des battements du cœur, transpiration, des nausées, des vertiges, la peur de s’évanouir, etc. A propos des phobies d’avions, ce qui me touche particulièrement, ce sont mes patients qui, après leurs séances d’hypnose liées à leur phobie, ont pris sans problème leurs courts, moyens ou longs courriers et ont eu la gentille attention de m’envoyer une carte postale pour me remercier chaleureusement de les avoir aidés à « jeter aux oubliettes » leur vieille phobie.

Panique à bord ! La phobie des transports (voitures, trains, métro…)

Se débarrasser de la phobie des trains grâce à l'hypnose. Homme anxieux dans un train

Au-delà de la phobie de l’avion, existent plusieurs autres phobies appartenant à la catégorie de la phobie des transports, telles que la phobie des voitures (amaxophobie) ou la phobie des trains et métros (sidérodromophobie). C’est ainsi que la phobie de l’avion, ou sidérodromophobie, est une phobie souvent étroitement liée à un besoin de contrôle et à la difficulté de faire confiance à un inconnu invisible qui conduit. Les symptômes sont nombreux, et si vous souffrez de la phobie des transports en commun, (à l’instar de toute phobie), vous anticipez souvent à l’avance tout voyage en train (ou métro), au point de pouvoir souffrir d’insomnies, d’angoisses et d’anxiété (estomac noué), de nervosité, …, plusieurs jours même avant de prendre ces transports. Les symptômes des phobies peuvent alors être si intenses que vous pouvez adopter des comportements contre-phobiques, tels que la prise de tranquillisants (comme des anxiolytiques) ou d’alcool, ce qui peut être nuisible à votre santé et ne fait qu’amplifier votre pathologie à la longue, puisque c’est comme appliquer un pansement sur une plaie non désinfectée, ce qui va non pas soigner, mais bien au contraire aggraver votre phobie. La phobie des voitures, quant à elle, vous affecte si vous avez soit très peur de conduire, soit très peur d’être conduit, soit les deux. Si les causes de la phobie des voitures ou de la phobie de les conduire peuvent, elles aussi, être nombreuses (accidents antérieurs, évitement à la dernière minute d’un accident, claustrophobie, ou manque de confiance en soi), les individus atteints par cette phobie expriment souvent une prise de responsabilité si intense que la peur de perdre le contrôle s’ils conduisent les paralysent, car toute erreur les rendrait ainsi responsables d’un accident et d’avoir atteint à leur propre vie, ou à celle d’autrui. La phobie d’être conduit (qui peut évidemment être accentuée par la phobie de conduire) relève alors souvent de la peur d’être victime d’un accident, de la peur de la mort et de l’impossibilité de faire confiance à quiconque conduit, surtout dans le cas où la personne a peur de conduire et ne se fait pas confiance.

Phobie de l’ascenseur ? Les escaliers sont là pour vous…

Se débarrasser de la phobie de l'ascenseur grâce à l'hypnose. Phobie de l'ascenseur ? Prenez l'escalier

La phobie de l’ascenseur, ou l’ascensumophobie, vous renvoie à l’angoisse de prendre un espace confiné, et de vous retrouver coincé, enfermé, de manquer d’air, de ne pas pouvoir sortir en cas d’urgence, ou voir même la peur de ne pas pouvoir être sauvé en cas d’accident, voire de mourir ! Dans d’autre cas, il s’agit de la phobie de perdre le contrôle, perdre la tête ou tout simplement la peur d’avoir peur. La phobie de l’ascenseur peut aussi être liée à la claustrophobie, auquel cas, vous avez non seulement la phobie des ascenseurs, mais aussi de tout espace cloîtré et fermé. Rassurez-vous l’hypnose peut vous aider concrètement, et l’ascenseur peut vraiment devenir un plaisir de ne plus avoir à monter plusieurs étages.

L’Agoraphobie

Se débarrasser de l'agoraphobie grâce à l'hypnose. Perdu dans la foule

L’agoraphobie se définit comme la phobie de se retrouver piégé dans un lieu où – en cas de danger physique ou mental pour la personne touchée par cette phobie – il serait impossible de recevoir des secours ou de pouvoir se réfugier dans un lieu sûr. Ainsi, si vous êtes touché par cette phobie, vous vous sentez souvent mal et angoissés dans les grands espaces publics (centres commerciaux, grands magasins, grandes villes, grandes gares…), dans les espaces fermés (train, ascenseur, salle de cinéma, tunnels, avion…), dans les lieux publics où il y a foule (moyens de transports publics, salle d’attente bondée, longue file d’attente, concert…), dans les espaces où vous vous retrouvez seul (en pleine montagne, en forêt, au milieu de « nulle-part » en campagne…), ou encore dans les espaces en hauteur (étages, ponts…). Dans le cas de l’agoraphobie, la crainte tourne autour du bien-être de l’individu, la phobie de faire un malaise, de devenir soudainement fou, de perdre le contrôle de soi, de mourir, d’accident… Et les symptômes se traduisent souvent par une crise de panique, tremblements et vertiges, sensation d’étouffement, vous poussant ainsi à mettre en place des stratagèmes pour éviter les heures « de pointe », vous assoir à proximité des sorties de secours, ou encore sortir avec une personne de confiance pour vous rassurer.

La Claustrophobie

Se débarrasser de la claustrophobie grâce à l'hypnose. Femme enfermée dans une boîte

La claustrophobie est la phobie de tout espace clos, bondé ou sans fenêtre, vous donnant ainsi l’impression d’oppression, d’étouffement et d’anxiété intense. Les symptômes sont très similaires (si ce n’est semblables) à ceux de personnes souffrant de phobie du transport ou d’agoraphobie : accélération du rythme cardiaque, frissons, hyperventilation, bouffées de chaleur, transpiration, étouffement, crise de panique ou d’angoisse… C’est pourquoi un diagnostic professionnel est important pour cette phobie, qui peut, si elle n’est pas traitée et dans les cas extrêmes, dégénérer en maladies plus graves (schizophrénie, dépression). Les personnes atteintes de claustrophobie ont souvent des comportements de fuite, et n’hésiteront pas, par exemple, à monter 5 étages à pied au lieu de prendre l’ascenseur. La claustrophobie peut survenir à la suite d’un traumatisme émotionnel lié directement à un accident (de voiture par exemple), à une punition infligée pendant l’enfance (être enfermé dans un endroit clos), à un traumatisme lié à un enfermement dans un ascenseur ou un métro en panne, ou bien à la suite d’une relation suffocante où la personne ne ressent pas la possibilité de communiquer ouvertement avec une personne proche de son entourage.

La phobie des piqures

La phobie des piqures, ou bélonéphobie, est la répulsion pour les aiguilles. Contrairement aux phobies décrites antérieurement, elle ne suscite pas de besoin de fuir, et, a l’instar d’augmenter la rapidité duLa phobie des seringues et piqure peut se traiter avec l'hypnose rythme cardiaque, elle le ralentit et ralentit également la circulation sanguine. Cette phobie peut être handicapante sur un niveau médical, car vous aurez tendance à refuser toute procédure incluant une aiguille (et ce, au risque de votre santé), et professionnelle (pour les professions qui exigent certains vaccins ou prises de sang par exemple). Celles-ci étant le plus souvent présentes lors de vaccins ou procédures médicales, il est très courant que la bélonéphobie soit liée à la phobie du sang ou la phobie de tout objet pointu !

 

La phobie du sang

Se débarrasser de la phobie du sang grâce à l'hypnose. Sang qui coûle

Ce qui nous amène alors à la phobie du sang, ou hématophobie. Comme la phobie des aiguilles, ou bélonéphobie, la phobie du sang est étroitement liée à l’univers des hôpitaux et des médecins. Et comme la phobie des piqures, si vous souffrez d’hématophobie, la seule vue du sang peut ralentir votre rythme cardiaque et peut aller jusqu’à l’évanouissement. Si cette phobie peut venir d’une mauvaise expérience antérieure avec un médecin, un vaccin ou une prise de sang, elle peut aussi être due au fait que le sang, qui représente un aspect vital de l’être humain, devient symbole de perte de vitalité, voir même de mort lorsqu’une personne se met à saigner. Le sang devient alors une véritable métaphore de la vie (si tout va bien et qu’il reste à l’intérieur du corps humain) et de la mort (si une personne est blessée ou saigne). Cette phobie peut rendre la vie de tous les jours difficile pour de jeunes parents, par exemple, qui doivent soigner les blessures de leurs enfants, ou bien pour un individu qui ne pourra s’empêcher de faire un malaise en assistant à un accident, ne pouvant alors apporter les soins de premiers secours à une personne qui a besoin d’aide immédiate.

Les phobies sociales

Se débarrasser de ses phobies sociales grâce à l'hypnoseNous connaissons tous le sentiment de nervosité, de timidité ou de gêne lors d’un événement social : anticiper une nouvelle rencontre, ou ressentir de l’angoisse à l’idée de faire un discours public par exemple. La phobie sociale, ou l’anxiété sociale, se distingue de ce sentiment par l’intensité du stress, de l’angoisse et de la détresse ressentie. En effet, si vous souffrez de phobie sociale, il est commun pour vous d’éviter toute situation sociale où il vous faut interagir avec autrui. Même les interactions considérées comme non-stressantes et « normales » pour ceux qui ne souffrent pas de phobie sociale peuvent être complètement accablantes : ainsi, il peut vous être difficile de vous rendre au supermarché, d’aller chez le docteur quand ça ne va pas, de répondre au téléphone, ou même d’ouvrir la porte au voisin. Nombreuses sont les personnes qui, malgré leur phobie sociale, ont soif de contact humain, d’appartenance au groupe et de vie sociale, mais se trouvent malgré elles paralysées par la peur et l’anxiété (souvent liées à la dépression). La phobie sociale est le trouble nerveux le plus répandu et le plus commun. Les symptômes peuvent aller jusqu’à la crise de panique, les vomissements, la migraine, la transpiration excessive, le rougissement, le bégaiement… L’auto-médication, l’abus d’alcool ou de drogue sont malheureusement très communément utilisés par la personne souffrant de phobie sociale qui cherche à se rassurer et à lâcher prise sur son angoisse dévorante. Cependant, si vous souffrez de phobie sociale, l’hypnose peut réellement changer votre vie et vous réapprendre à vivre sans cette peur dévorante.

Surmonter ses phobies grâce à l’hypnose

Se libéré des phobies grâce à l'hypnose. Femme heureuse et détendue

Comme le montre ces nombreux exemples de phobies, une phobie peut être réellement handicapante, nuire à votre bien-être et affecter directement votre manière de vivre au quotidien. Les causes des phobies sont souvent hétérogènes et spécifiques aux individus ; ainsi elles peuvent provenir d’un passé lourd, d’une expérience traumatique, d’une situation malsaine qui subsiste dans votre vie que vous tentez désespérément de digérer. Pour contourner la phobie, vous employez alors ce que l’on appelle l’évitement. L’origine des phobies relève de l’inconscient, puisque les phobies ne sont pas rationnelles, et ne peuvent même être rationalisées, rendant l’hypnose d’autant plus efficace et faisant d’elle la meilleure et la plus rapide des solutions. L’hypnose permet de dialoguer directement avec votre inconscient et d’aller à l’encontre des causes de la phobie. Vous pourrez alors lever vos blocages, et reprendre le contrôle de votre vie.

Grâce à l’hypnose, bye bye la phobie !

 

 

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à partager vos idées, cela me fera plaisir et cela peut aider d'autres internautes. Si vous souhaitez préserver votre confidentialité, il vous suffit de mettre un pseudo.

Tous les commentaires ne seront publiés qu' après vérification de leur contenu par le modérateur.