Ne plus avoir peur des piqures grâce à l’hypnose

hypnose piqure myriam roure

Si vous appréhendez les prises de sang ou les injections, sachez que vous n’êtes pas seul(e), une personne sur dix souffre de cette peur ou phobie.

La peur des piqures

La peur des aiguilles et des piqures est très répandue chez les enfants tout comme chez les adultes, notamment les hommes qui peuvent carrément s’évanouir ! Nous devons tous pratiquer des vaccinations ainsi que des prises de sang. De plus, certaines destinations de voyages, de régimes d’assurance, ou des métier nécessitent de recevoir des vaccins ou faire des prises de sang. Ces interventions sont là pour vous protéger d’un bien plus grand mal qu’une fine aiguille !

En quoi l’hypnose peut faire disparaître la peur des piqures ?

 L’hypnothérapeute s’assure d’abord qu’il n’y a pas eu d’événements traumatisants, si tel est le cas, il pourra traiter les traumatismes s’il pratique l’IMO. S’il n’y à pas d’événement traumatisants le thérapeute qui pratique l’hypnose va déconditionner, car on parle bien d’un conditionnement mental du cerveau, l’association piqure = douleur.

Comment se passe la séance d’hypnose ?

hypnose piqure myriam roureUne séance d’hypnose est très agréable et relaxante, cela permet de travailler sur des points parfois douloureux de manière bienveillante. Le thérapeute pratiquant l’hypnose va mettre son patient en état hypnotique, une fois celui-ci en état d’hypnose, il va lui faire revivre la scène dans les détails, du laboratoire d’analyse, avec le papier qui protège le siège en cuir qui est déroulé, l’infirmière qui vérifie votre nom et votre adresse ou date de naissance, l’odeur, la luminosité, puis j’explique à mes patients que nous avons le choix de décider de subir une situation ou de bien la vivre. Pour bien la vivre, il suffit de modifier des éléments du scénario que ce fait notre patient. Par exemple, déjà lui dire que la piqure, ou la prise de sang en elle-même, va durer moins d’une minute, mais réellement que quelques secondes, et que dans sa tête il peut parfaitement s’imaginer dans un autre endroit, par exemple, à une soirée avec une lumière tamisée, avec des amis, en bonne compagnie. Grâce à l’hypnose, l’hypnothérapeute va modifier les submodalités de la scène, c’est à dire tout ce qui passe par nos sens : donc la luminosité, les sons, les odeurs, ce qui peut nous effleurer. Avec l’aide de l’hypnose, l’hypnothérapeute va générer des ancrages dans l’inconscient de son patient. Les ancrages actuels étaient l’angoisse, la sueur, la chaleur, l’étouffement, l’évanouissement. L’hypnothérapeute grâce à l’état d’hypnose, va pouvoir modifier les angoisses de son patient, pour qu’il les dédramatise totalement et deviennent plutôt : “ce n’est qu’un mauvais moment à passer”, “j’en ai vu d’autres”, voir lui ancrer le fait de faire déclencher un fou rire à l’infirmier ou l’infirmière ou lui racontant une blague !

MP3 pour ne plus avoir peur des piqures

en cours de réalisation

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Tous les commentaires ne seront publiés qu' après vérification de leur contenu par le modérateur.