Les manipulateurs, mieux les connaître et s’en protéger et protéger ses enfants

Le triangle de Karpman

Les manipulateurs ne sont pas sujets à des colères, ils sont en colère quasiment tout le temps. Quand ils ne le sont pas c’est parce qu’ils ont une idée derrière la tête et il vous charment tel un serpent pour mieux vous embobiner. Ne vous y trompez pas : quand ils ne sont pas agressifs, c’est pour mieux vous amadouer, ou se positionner en victime pour vous faire culpabiliser et obtenir de vous ce qu’ils souhaitent par ce biais. Les manipulateurs se nourrissent de haine tenace envers les personnes qu’ils disent aimer. Nous allons voir dans cet article qu’il y a des profils types de personnes qui peuvent être des victimes idéales de manipulateur, elles les attirent, et nous allons voir dans cet article, et dans un autre article qui est la suite de celui-ci, comment contre-manipuler et se défendre des manipulateurs. Cet article s’adresse aussi aux personnes qui ont eu des enfants avec un manipulateur.

Portrait d’un manipulateur ou d’une manipulatrice

Les manipulateurs ont l’art et la manière de retourner les situations à leur avantage. Les manipulatrices sont aussi nombreuses que les manipulateurs. Les femmes victimes de manipulation consultent plus que les hommes. Les manipulateurs sont des frustrés chroniques immatures, qui vont chercher à vous frustrer aussi. Leurs agissements sont toujours les mêmes et stéréotypés, vous allez donc facilement les repérer : les manipulateurs alternent entre trois positions du triangle de Karpman. Ces positions sont celle du bourreau, de la victime, et du sauveur, c’est à dire qu’ils se placent toujours dans une de ces trois positions. Ils ne sortent jamais de ces rôles. Si vous refusez de vous placez dans un des trois rôles votre manipulateur ou manipulatrice n’aura plus d’emprise sur vous, car il ne peut y avoir de prise que si vous faites emprise en vous positionnant dans une des positions du triangle de Karpman. Sortez-en.

Les manipulateurs ne font qu’utiliser l’amour que l’autre leur porte pour se faire prendre en charge dans tous les domaines. Les manipulateurs vous prennent pour leur bonne, leur maman, leur papa, leur majordome, leur secrétaire, leur comptable, leur chauffeur, et ça n’a de cesse. Les manipulateurs sont cyniques et insoignables parce qu’ils ne sont pas demandeurs de changement. Souvent les personnes qui aiment un manipulateur sont persuadées qu’elles pourront le changer. Elles se trompent, et ne feront que souffrir. Pour changer, la personne doit le vouloir. En bon passif-agressif, le manipulateur adore jouer à « je suis stupide et maladroit ». Il n’a pas vu, pas pensé, pas compris ou oublié, ce qui fait que leur victime sont surmenées. Autre caractéristique, avec eux, il est impossible de prendre du recul; tout est disproportionné tout le temps. Les manipulateurs ne vous laissent pas de temps de répit. Les manipulateurs se nourrissent de haine, c’est leur motif dans la vie et ils ont besoin d’une victime pour évacuer leurs frustrations. Ils se droguent littéralement à la cruauté à votre égard, se shootent à votre souffrance. Aucune cure de désintoxication de manipulateur pervers narcissique n’existe dans la société et c’est bien dommage, car ils font des ravages. Si vous voulez vous libérer, ce sera à vous d’enclencher la procédure.

 

Un manipulateur est ambivalent

Le manipulateur est une personne double avec un visage sympathique (pour le relationnel, l’extérieur, les amis, les mondanités), et un autre (pour l’intimité), cruel, mesquin et vulgaire pour sa victime. Dans cette ambivalence, on constate aussi qu’il y a un décalage permanent entre ce que disent les manipulateurs et ce qu’ils font, autrement dit entre leurs paroles et ces actes. En société, un manipulateur apparaitra comme altruiste, dévoué, sociable, alors qu’ils sont égoïstes, calculateurs, indifférents et malveillants.
Ils savent être particulièrement charmants et flatteurs jusqu’à ce que vous soyez sous leur emprise, c’est leur coté séducteur, comme un vampire, puis, viennent les étapes de la victimisation, de l’intimidation et de la culpabilisation. Vous connaissez Caliméro ? « Alors là, c’est injuste, c’est vraiment trop injuste ! » Quand ils se placent dans la position de la victime ils font du super caliméro et vous etes forcément le méchant ou la méchante, tout est de votre faute, tout le temps. Alors que dans une relation on est deux.

De même, on ne peut pas discuter avec eux, car ils sont incapables de se remettre en question, et vous ne serez jamais à la hauteur de leurs exigences toujours plus hautes. Alors qu’ils apparaissent en société comme murs, ne vous y fiez pas, ils sont immatures, jaloux et possessifs.

Les manipulateurs et leurs parents

Les manipulateurs et manipulatrices ont une relation malsaine et pathologique avec leur parent du sexe opposé. Ils forment avec lui un « couple incestuel ». Le parent du manipulateur est en général lui-même pervers. Quelquefois, ce n’est pas le parent opposé, mai celui du même sexe qui est dans cette fusion incestuelle. Et un petit garçon en guerre contre sa propre mère ne peut pas avoir une relation saine ni épanouie avec les femmes en général, donc encore moins avec la sienne en particulier, surtout quand elle devient la mère de ses enfants, où les choses se corsent. Avec leur femme, les manipulateurs règlent les comptes qu’ils n’ont pas réglés avec leur mère. Comme les manipulateurs sont des personnes restées figées au stade de la toute puissance infantile de l’enfance, ça explique leurs incessants mensonges, leur inébranlable déni de la réalité, donc leur hallucinante mauvaise foi.

Le profil type de la personne victime d’un manipulateur

hypnose aider sexualité femmeLes manipulateurs choisissent des femmes pleine de vie, rayonnante, douces et maternelles, et ils sont ambivalents, car ils leur reprochent exactement leurs qualités, surtout lorsque leur femme accède de mère, c’est là que les choses empirent, c’est l’escalade. Les violences conjugales commencent généralement pendant les grossesses. Dans le meilleur des cas, les maris manipulateurs se contenteront d’être distants, absents, indifférents avec leur épouse pendant sa grossesse. Ce sont des mufles, des gougeas; elles ne reçoivent d’eux aucun geste de tendresse, aucun soutien, ni physique, ni moral. La future maman, idéaliste, espère qu’à la naissance, son époux réalisera enfin à ce moment-là qu’il est père, et qu’il commencera à murir. Elle est loin du compte ! Son mari sera encore plus immature. Les pères manipulateurs sont rarement présents à l’accouchement. Lors de leurs rares visites à la maternité, ils ne se montrent pas du tout attentionnés envers leur compagne et indifférents au bébé. Ou à l’inverse, certains manipulateurs s’approprient l’enfant comme étant leur jouet, et ce, dès la naissance. Le manipulateur cherche par tous les moyens à mettre cette mère en échec dans son rôle de mère. Le manipulateur va entraver son épouse dans sa fonction parentale. A chaque fois que la mère essaiera de poser des limites aux enfants, le manipulateur s’arrangera pour la discréditer. Il la mettra en difficulté en incitant les enfants à la désobéissance, à la provocation, et à ne pas réagir à son autorité. Il dénigrera et critiquera son épouse en prenant ses enfants à témoin. Nous sommes dans une société qui ne laisse pas de place pour la faiblesse, car c’est avant tout une société qui nous pousse à consommer, et où l’on voit des personnes belles et en bonne santé. Or, on juge les victimes sur ce qu’elles sont devenues à cause de l’emprise, et pas sur ce qu’elles étaient avant d’avoir rencontré leur pervers manipulateur qui les a littéralement détruites. Les manipulateurs  ne s’en prendront jamais à une personne stupide, faible ou dépressive mais un personne dynamique, énergique, organisée, intelligente et généreuse. Et pour qu’elle ne soupçonne pas sa cruauté, il lui faut un personne bienveillante, empathique, humaniste, qui croit en la bonté de l’humanité. Quand des victimes de manipulateur pervers viennent à moi, elles sont épuisées, elles se sentent coupables, elles se justifient maladroitement pour des faits insignifiants. Elles sont stressées, angoissées, et parfois en dépression. Elles sont totalement vampirisées car elles aiment encore leur bourreau.

Dans sa toute puissance infantile, le manipulateur n’admet pas que leur conjointe ait de jardin secret. Le manipulateur doit tout savoir, tout le temps, ils fliquent littéralement. Les victimes sont des personnes naturellement franches et transpareComprendre la complexité de l'infidéliténtes, donc peu à peu, elles en arrivent à n’avoir plus aucune intimité physique ou morale, doivent vivre dans une transparence absolue et sont conditionnées à tout dire. Elles sont oppressées à l’idée de cacher quelque chose, ont l’impression d’être déloyales, de trahir leur conjoint en venant me voir, ou simplement le fait de livre un livre sur la manipulation les terrorisent. Souvent elles n’en sont encore qu’à l’étape du déni et je dois leur faire réaliser que ce qu’elles vivent n’est pas normal.
Les victimes des manipulateurs sont, elles aussi, ambiguës dans le sens où elles se plaignent mais défendent leur agresseur, le quittent puis retournent vivre avec lui, parce qu’elles culpabilisent, à tord. Elles dénoncent la maltraitance sur les enfants mais sont d’accord pour la garde alternée, pensant que l’enfant à besoin de son autre parent. Ce qu’elles doivent comprendre c’est que l’autre parent n’à rien d’un parent, c’est surtout un géniteur, mais pas un parent. En effet, un parent éduque, élève, et prend soin de son enfant. Il y à aussi une autre raison : sachant que la garde alternée est non négociable pour son manipulateur sous peine qu’il lui pourrisse la vie, la victime n’envisage pas de pouvoir faire autrement. Pourtant elles le peuvent et c’est d’ailleurs la meilleur solution pour elles et pour l’enfant ou les enfants.

Le manipulateur choisissant sa victime parmi des gens ouverts, capables de se remettre en cause, gentils et bienveillants, les victimes cherchent des solutions et à restaurer le dialogue, à trouver un terrain d’entente et culpabilisent de ne pas y arriver. Dénigrées en permanence, elles ont perdues toute confiance en elles et toute estime de soi. Leur préoccupation essentielle est de tenter de maintenir une entente familiale.

 

Les manipulateurs et la société

La peur du manipulateur d’être démasqué le fait vivre dans un hyper contrôle permanent. Tout en soignant son image irréprochable, le manipulateur effectue une collecte d’informations, il classe son entourage en personne utile, ou pas. Les personnes inutiles sont snobées, ignorées voir méprisées et non séduites. De toute façon, si elles devaient se révéler utiles à lui à un moment donné, il saura les flatter et les séduire à ce moment-là. Les manipulateurs se font prendre en charge dans tous les domaines. Quant aux personnes utiles, ils obtiendront facilement, par exemple, des attestations mensongères en leur faveur, sans même que le témoin réalise qu’il est en train de rédiger un faux témoignage. Ils peuvent aller jusqu’à instrumentaliser leur entourage pour qu’il persécute leur victime à leur place. Ainsi, beaucoup de victimes se font persécuter par la nouvelle proie de leur ex et même par leur propre famille, qu’il a su retourner contre elles. Les manipulateurs sont de véritables prédateurs. Pour ma part, j’aime à les considérer comme des vampires car les patients et patientes que j’ai reçu au cabinet étaient vidé de leur énergie, comme exsangues. Le manipulateur s’y connaissant en réseau d’influence, les gens influents sont charmés voire achetés. Alors qu’ils sont vulgaires au naturel, il savent avoir une maitrise parfaite des codes sociaux. Avec les puissants, les manipulateurs déploient des services plus ou moins légaux, donc plus ou moins compromettants, ce qui leur permettent au passage de museler les gens. Ils arrivent même à leur faire croire qu’ils ont une dette à leur égard et qu’ils doivent leur renvoyer l’ascenseur. Le copinage et la séduction peuvent aller très très loin, un manipulateur ou une manipulatrice peut aller jusqu’à coucher avec son avocat par exemple. Comme il est incapable de tisser du lien sur du long terme avec les mêmes personnes et que les gens finissent par comprendre qui il est, le manipulateur est obligé soit de s’isoler, soit de changer fréquemment de cercle relationnel. N’ayant pas d’attaches affectives, certains n’hésitent pas à changer de région et même de pays pour se faire oublier ou semer leurs créanciers.

 

Le manipulateur et le divorce

burn-out parental coachplanetUn manipulateur pense : la règle c’est moi ! Il peut donc mettre en danger volontairement vos enfants. Leur rapport à la propreté et à l’hygiène dépasse l’entendement des gens qui ont une éducation. Les ex de manipulateurs récupèrent leur(s) enfant(s) sale(s) lors des week-end et des vacances, les devoirs n’ont pas été faits, les enfants se sont couchés à pas d’heure et ont mangé n’importe quoi. Les manipulateurs n’ayant aucune éducation, comment pourraient-t-ils l’enseigner ? Vous devez toujours être à leur disposition au moment où ils le veulent alors qu’eux ne le sont pas, les manipulateurs n’ont pas peur, par contre, de vous déranger en plein travail ou autre.
Ils ont des idées toutes faites sur tous les sujets et assènent leur avis de façon péremptoire. Leur système de valeurs, dont ils se vantent complaisamment, est basé sur la xénophobie, l’intolérance et le mépris des faibles. Leur rapport à l’argent est tout aussi pathologique que le reste, donc en cas de divorce, vous devez être dépouillé. Ils sont cupides, avares, malhonnêtes et intéressés. Ils ne donnent rien sans rien, et sont même passés maitres dans l’art de troquer leurs promesses, donc du vent, contre vos engagements fermes. Ce sont des escrocs, donc attendez-vous à ramer pour les pensions alimentaires qui ne seront pas toujours données, et là encore, ne lâchez rien. Faites un constat immédiatement auprès d’un huissier. En parallèle, ils savent se constituer un joli trésor de guerre, de préférence en vous spoliant, et surtout très bien le cacher, tout en pleurant misère car les manipulateurs sont de sacrés comédiens.

Ayant une véritable haine de l’amour, en cas de divorce, les manipulateurs cherchent à détruire l’amour que leur enfant porte à l’autre parent. Le message est implicite, mais sans équivoque : « si tu veux être aimé de moi, tu dois détester ton autre parent ». Les manipulateurs sont des professionnels de la profanation : salir; humilier; dégrader; avilir et ridiculiser font partie de leurs plaisirs favoris.

Parfois les activités quotidiennes, comme les devoirs ou la douche, deviennent des prétextes de séances de défoulement et d’agression parfois sexuelle (en Europe, un enfant sur 5 subit un inceste). Il regarde d’un œil mauvais tous les moments de tendresse qui peuvent exister entre l’autre parent et ses enfants, cherche à les interrompre et exerce de telles représailles que peu à peu, les enfants et ce parent prennent l’habitude de s’abstenir de toute démonstration de joie ou de tendresse en la présence du manipulateur.

Il se fera un plaisir de transgresser lui-même les règles que l’autre parent essaie d’inculquer aux enfants, d’inciter les enfants à désobéir et de saboter tout système éducatif cohérent. Les manipulateurs prennent les enfants à témoin de la bêtise de l’autre parent, le dénigrent et se moquent de lui devant eux : « regarde ta mère… » ou « décidément, ton père… ». Un parent manipulateur ne prend pas sa place et ne joue pas son rôle. Il se met au niveau de ses enfants et n’assume aucune de ses responsabilités. Or, quand un parent est manquant, l’enfant cherche instinctivement à combler le manque et joue le rôle de ce parent manquant. C’est souvent après la séparation que les victimes de manipulateurs se rendent compte à quel point elles avaient perdu toute spontanéité dans leurs rapports avec leurs enfants. Le parent non manipulateur est naturellement bienveillant et compréhensif. Il s’imagine que son conjoint a eu une enfance traumatisante et que c’est pour cela qu’il réagit ainsi. Alors, il se montre plein d’indulgence, fait mille concessions pour éviter les scènes et ne réalise pas que son conjoint a détourné à son profit toutes ses compétences de bon parent.

 

Le manipulateur et ses enfants

Incapables de gérer la frustration, les parents manipulateurs deviennent irascibles et brutaux et se livrent à du chantage affectif intensif, jouant sur la dépendance de l’enfant. Les cris commencent, les claques pleuvent, les simulacres d’abandon aussi. Le parent manipulateur encourage les déviances. Le parent manipulateur peut aller plus loin dans le sadisme. Par exemple, créer des attentes pour mieux les frustrer. « tu auras un vélo si… » puis au premier prétexte : « tant pis pour toi, je ne t’achèterais pas ton vélo ».
Le manipulateur en permanence joue à souffler le chaud et le froid alors que les enfants ont besoin de cadres et de sécurité. Sans scrupules, le manipulateur se fait prendre en charge par son enfant. En psychologie , on dit de l’enfant qu’il est « parentifié ». A partir du moment où un enfant est « parentifié », il est obligé de devenir hyper mature. Qui dit parent immature dit enfant adulte. L’enfant capte instinctivement l’immaturité de son parent et prend l’habitude de le protéger et de s’en occuper. Les enfants aiment naturellement leurs parents, ils n’ont pas le recul nécessaire pour critiquer et remettre en cause l’éducation qu’ils reçoivent. Les enfants s’adaptent à leurs parents, même quand ces derniers sont dysfonctionnants. L’enfant « parentifié » aime son parent, il le plaint, il le craint, il le défend et il ne lui vient pas à l’idée que les choses devraient être différentes. Devenu adulte, s’il ne fait pas une thérapie conséquente, l’enfant « parentifié » continuera à materner avec abnégation ce vieux parent irascible, en étant incapable de réaliser qu’il ne s’agit pas d’une victime mais d’une personne odieuse.

Les parents manipulateurs, étant paresseux, trouvent normal de laisser le plus tôt possible un enfant s’occuper de lui-même, en le laissant vivre seul(e) régulièrement, lui interdisant de sortir et de voir ses copains. Outre le fait de ne pas s’occuper de leurs enfants, les parents manipulateurs trouvent aussi normal de leur faire effectuer les corvées le plus tôt possible. Les manipulateurs prennent leurs enfants pour des confidents, voire pour des psys et leurs racontent leurs mesquineries, leurs frustrations parfois même leurs vies sexuelles, et leurs projections paranoïaques. Ils se plaignent et accusent l’autre parent d’être la source de leurs contrariétés. Les enfants, sans recul, s’apitoient sur le sort de ce « parent victime » et se positionnent en sauveur pour protéger du parent qu’ils croient bourreaux. Ils protègent, à défaut d’être eux mêmes protégés. Devoir mentir et garder le secret génère un conflit de loyauté insoutenable vis à vis de l’autre parent. L’enfant peut finir par en vouloir à l’autre parent d’être si naïf et de laisser perdurer une situation aussi destructrice pour lui.

Nous croyons à tort que tous les parents aiment leurs enfants. C’est faux, les manipulateurs, tout comme ils n’aiment pas leur conjoint, sont incapables d’aimer leur(s) enfant(s) sur qui ils font des dégâts énormes. Certains parents immatures et égocentriques se servent de leurs enfants, exercent leur supériorité avec sadisme ou les instrumentalisent pour atteindre l’autre parent. Si vous n’arrivez pas à quitter votre bourreau, faites vous aider d’un psy spécialisé en harcèlement, il vous aidera à savoir contre-manipuler et à vous défendre. En n’arrivant déjà pas à se défendre elle-même, la victime se justifie et ne montre pas à ses enfants comment se défendre face aux entreprises de prédation. Les enfants assistent aux agressions, les subissent également. Le respect de soi n’existe pas dans ces foyers. Souvent, les enfants sont moins dupes que le parent victime. Ils finissent par le trouver stupide, lâche, complaisant. Ils lui en veulent de se laisser humilier et maltraiter. Alors, quand il faudra choisir un camp, ne voulant pas s’identifier au parent victime, les enfants risquent de choisir le camp du plus fort. Et là, les victimes perdent l’unité de leur famille et de leur(s) enfant(s), elles ont souvent été écartées de leurs amis et se retrouvent vraiment seules.

Les enfants de parents manipulateurs

Les enfants « parentifiés » ont été surentrainés à s’oublier, à vivre dans l’abnégation au service des autres. Ses enfants pourraient être plus tard des thérapeutes et de travailleurs sociaux. Jacques Salomé appelle d’ailleurs les « soignants », des « soi-niant ».

manipulateur aideLes enfants devenus des enfants « parentifiés » réalisent grâce à leur thérapie que ce parent qu’ils pensaient fragile est en fait une personne cynique, cruelle et profiteuse, incapable d’amour, même pour son propre enfant. Ces personnes ont été humiliées et exploitées pour faire du mal à l’autre parent, et abusées pendant leur enfance, soit physiquement, soit leur enfance leur à été volé. De plus, parfois l’autre parent, celui qui aime le manipulateur, en rajoute et induit ses enfants en erreur: « mais si ton papa/ta maman t’aime à sa façon. Il/elle a eu une enfance difficile. Tu dois le comprendre, il/elle n’est pas méchant, c’est de la maladresse… ». Certains parents sentent que s’ils divorcent, le manipulateur n’aura plus aucune limite vis-à-vis des enfants et que ceux-ci seront totalement exposés au danger lorsque ils sont seuls avec lui. C’est pour cela que tant qu’ils en ont la force, ils continuent d’endurer la cruauté de leur conjoint, ses excuses bidons, ses mensonges, ses vexations, et ses violences verbales ou physiques. La période de séparation, quand le parent manipulé ouvre enfin les yeux, est une période particulièrement éprouvante, et il est vraiment conseillé de s’entourer le plus d’aide possible : ses amis, des associations et un thérapeute compétent. Quand l’autre parent n’est plus là pour protéger les frustrations et les déviances du manipulateur, l’enfant devient le défouloir idéal. Les abus sexuels peuvent être indirects : films pornos, réflexions ou plaisanteries graveleuses, regards vicieux ou directs. Certains manipulateurs se promènent nu(e)s ou presque dans la maison. Il y a l’intérêt suspect de certains parents pour l’hygiène ou la santé avec des séances de savonnage sous la douche qui sont autant d’occasions de mater et de déraper sournoisement. Ces abus peuvent être directs : caresses, attouchements et pénétrations. Les caresses et attouchements sont des agressions sexuelles. Toute pénétration d’un orifice par un doigt, un objet ou un sexe est un viol. L’existence d’abus sexuels commis par des hommes sur des enfants est dans notre société largement sous-estimée. Les abus sexuels sur enfants sont bien plus fréquents que ce que la société est actuellement capable d’admettre. Le film « Polisse » de Malween le montre.
Manipulateur, enfant, divorceAprès la séparation, le manipulateur poursuivra son ex tant qu’il le pourra, s’acharnant pendant des années, avec pour objectif de la ou le détruire. Le parent manipulateur ressent une haine intense pour son ex-conjoint qui lui a infligé la blessure narcissique de l’abandonner. Et le meilleur moyen de blesser un parent est de s’en prendre à ses enfants. Après une séparation, pour blesser son ex, le manipulateur va chercher à instrumentaliser les enfants, les blesser puis, avec l’aide de la justice, si possible les confisquer et obtenir la garde totale. Une rupture touche le manipulateur dans sa toute puissance infantile et il aura alors les réactions d’un prédateur qui perd sa proie ou celle d’un drogué à qui on a volé sa drogue. Mais quand on sait s’en protéger, le manipulateur lâche l’affaire et trouve une autre proie pour s’occuper de lui. Il continuera néanmoins à chercher à détruire son ex puisque il vit de rapports de haine. Les victimes qui ne lâchent rien et qui recadrent systématiquement le moindre dérapage, finissent par pousser le manipulateur à lâcher l’affaire. C’est pourquoi le parent manipulé doit être soutenu par son entourage et son thérapeute, car il y a de quoi devenir dépressif, voire suicidaire. En effet, tout est sujet à des mesquineries et les parents manipulateurs ne s’occupent pas des enfants : les week-ends chez papa/manan, ils peuvent dormir dans le même lit, manger des aliments régressifs, et s’adonner à des interdits, que ce soit en regardant des films à la télé qui ne sont pas de leur âge, en jouant à la Playstation jusqu’à pas d’heure, et en se couchant très tard. Régulièrement l’autre parent récupère un enfant énervé et qui prend de mauvaises manies.

La plupart du temps, le manipulateur reste vautré dans sa paresse et ne programme pas d’activité pour les enfants. Les enfants s’en plaignent en disant qu’ils s’ennuient, qu’on ne fait rien à part regarder la télé, ou au contraire, ils s’en réjouissent en disant que papa/maman les laisse jouer à la console autant qu’ils le veulent. Bien entendu les devoirs ne sont pas faits. Pour les conjoints de manipulateurs la difficulté à comprendre vient du fait qu’ils se sont sincèrement crus aimés par ce partenaire. D’autant plus que le manipulateur joue de se sentir abandonné (la victime), ou arrive en sauveur auprès du parent, et lui fait croire qu’il va changer. Les manipulateurs n’aiment pas les enfants, déteste leurs parents et veulent disposer en exclusivité des ardeurs maternelles (ou paternelles) de son conjoint.
Les manipulateurs et les manipulatrices se tournent régulièrement vers l’adoption. C’est une formule très avantageuse. Cela leur évite la pénibilité d’une grossesse et la souffrance d’un accouchement. Adopter à l’autre bout de la planète présente des avantages : sans racines et n’ayant qu’eux au monde, l’enfant leur devra tout. Le conjoint sera encore plus piégé, n’osant pas, à travers un divorce, infliger à l’enfant adopté un nouvel abandon.

Le déni du manipulateur

Se protéger des manipulateursUn manipulateur ne veut pas croire au départ de sa victime. Il utilise le déni ou la pensée magique. Il ne veut pas savoir que vous voulez divorcer, vous êtes comme son esclave, (rappelez vous l’image du vampire).
Vous lui appartenez à vie. Le plus insupportable pour un manipulateur, c’est que sa victime redevienne ce qu’elle était avant de le connaitre : dynamique, épanouie, joyeuse, bienveillante. Ses crises de rages périodiques, comme du temps ou vous habitiez avec lui, seront déclenchés par votre bonne humeur. Soyez-en certain(e), il va chercher à vous gâcher vos fêtes et vos vacances à distance. Ce qu’il redoute le plus est que vous rencontriez un autre homme, ou une autre femme, bref, que vous refassiez votre vie, ce qui est votre droit, tout comme celui de faire un autre enfant avec la personne aimée.

Au moment où vous enclencherez la procédure de divorce, votre manipulateur tentera à nouveau de vous avoir sous son emprise par la séduction. De victime moche et nulle, vous redevenez à ses yeux une princesse et la femme de sa vie, celle qu’il a toujours adorée. Sa stratégie va être de bien se comporter, enfin, de bien s’occuper des enfants. Les victimes naïves sont ravies. Pour piéger durablement sa proie, le manipulateur veut rapidement acheter une maison, changer de voiture, réserver des billets d’avion pour faire un grand voyage l’été prochain, faire un autre enfant. Il met les bouchées doubles pour que vous renonciez à partir. Si la victime n’est pas suffisamment coachée, si elle n’à pas suffisament ouvert les yeux, et qu’elle n’est pas assez sortie de l’emprise à ce moment-là, elle risque de craquer et d’en reprendre pour minimum 5 ans.

Si je conseillais plus haut d’être procédurier c’est parce que votre manipulateur lui aura préparé un dossier conséquent. Il aura des mails, des attestations, des factures. Il aura vu ceux qu’ils considèrent comme les amis, les proches, le médecin de famille, des profs. Il n’hésitera pas à dire que vous êtes dépressive et qu’il sort les enfants pour que puissiez vous reposer !

Quand le manipulateur commence à comprendre que la séparation suivra son cours malgré tout, il aura toujours quelque chose à exiger : un papier, un objet, une date de garde à changer, pour toujours se repaitre et se nourrir de conflits. Attendez- vous à ce qu’il crée des polémiques à propos de tout : les horaires, les affaires, l’argent. Il cherchera sans cesse à transgresser les limites posées. Et bien sûr, il commencera à instrumentaliser les enfants. La guerre du manipulateur aura deux grands axes : vous anéantir matériellement et psychiquement. Un manipulateur bien cadré est un manipulateur apaisé. 

Les manipulateurs et le divorce

Manipulateur, enfance, divorceLe divorce est rarement à l’initiative du manipulateur. En général, il menace régulièrement de demander la séparation mais ne passe pas à l’acte. Avec son aplomb il se fait passer pour une oie blanche, et fait imaginer à sa victime que c’est elle qui aurait tout à perdre dans la séparation, et surtout sa protection (vous vous rappelez : la position du sauveur). Les victimes naïves se mettent à redouter cette séparation qui pourtant les soulagerait et les libérerait.

Les cas où le manipulateur enclenche le divorce sont les cas quand la victime a fait un super travail sur elle-même, et que le manipulateur n’a plus d’emprise sur elle. Un manipulateur ne survivant pas sans plan B, sauf s’il a encore sa mère. Il partira parce qu’il aura trouvé une autre proie plus pourvoyeuse que la précédente.
Le manipulateur, lui, a dans sa tête un plan de vengeance prêt depuis longtemps. Comme d’habitude, son attitude est standard, prévisible, et caricaturale. Dans le livre « les relations toxiques », le Dr Pragnard explique que ce plan peut se résumer en cinq phrases, que toutes les victimes ont forcément entendues avant de partir : « tu es folle, tu es incapable d’élever les enfants, tu n’auras pas la garde des enfants, tu n’auras pas de pension alimentaire, tu veux la guerre, tu auras la guerre. »

La période du divorce n’est pas facile. Il faut donc s’accrocher et être bien entourée. Le partage des biens n’est pas neutre non plus, car il réactive des souvenirs chargés d’émotions ou de rancune et la peur de manquer. Mais alors que , les parents normaux cherchent à apaiser le climat et à retrouver un terrain d’entente, pour le bien des enfants, les parents manipulateurs, eux, vont faire l’inverse. Lorsque l’un des parents est manipulateur, la situation ira en empirant avec le temps au lieu de s’apaiser sauf si on pratique le cadrage systématique comme je l’expliquais plus haut, dès que l’on a réalisé qui est la personne avec qui on vit. La séparation part d’une situation relationnelle à sens unique : ce n’est pas une violence symétrique. La victime se défend éventuellement, se débat comme elle peut, mais souvent, et à tort, n’attaque pas, donc le divorce s’enlise dans une procédure interminable. La victime persécutée par son manipulateur cherche l’apaisement et fait donc des concessions. Par exemple, beaucoup de mamans acceptent la garde alternée à contrecœur, parce qu’elles savent qu’elles auront une guerre féroce si elles ne cèdent pas. Il leur faut savoir que plus on cède, plus le manipulateur en veut. Le piège du divorce est prêt de longue date, parfois même depuis le début de la relation : mariage avec séparation de biens pour protéger les siens, ou, au contraire, sous le régime de la communauté pour vous piquer les vôtres, achats à son nom ou au votre, pour servir ses desseins. Tout est calculé. Votre futur endettement est aussi prévu et programmé. Il vous empêche de travailler ou mieux, vous fait travailler pour lui sans salaire donc sans retraite, vous rend co-responsable d’un montage financier plus que douteux ou crée lui-même les dettes qu’il vous laissera.

La garde alternée, ou l’art de découper les enfants en deux.

On ne doit plus dire « garde alternée » mais « résidence alternée ». Cependant qu’on dise garde ou résidence, le résultat sera le même pour l’enfant : Il passera sa vie avec une valise à la main. Un enfant en résidence/garde alternée est un enfant sans domicile fixe. Les fonctions paternelles et maternelles sont uniques et irremplaçables. La fonction maternelle est la fusion, offrant abri, nourriture, chaleur et protection à l’enfant. La protection physique du père et de la mère est importante. Son déficit induit une société de plus en plus angoissée, qui consomme de plus en plus d’anxiolytiques et d’anti dépresseurs. Un des rôles du père est de donner des « re-pères ». Il doit transmettre les lois, les règles, les limites, les codes et les tabous. Sans cadrage, l’enfant reste dans la toute-puissance infantile, et vous avez compris en lisant mon article les dégâts que cela occasionne. Le père doit aussi transmettre la privation et l’absence. Ainsi, l’enfant peut renoncer à la satisfaction immédiate et endurer la frustration. Sans gestion adéquate de la frustration, tous les projets à bénéfices non immédiats tel que faire des économies, un régime, ou de longues études resteront inaccessibles. Un manque de cadrage rend pulsionnel, rageur et irréfléchi. Enfin, le père a un autre rôle, celui de dé-fusionner l’enfant de sa mère, afin que l’enfant puisse se tourner vers le monde extérieur. Cette séparation doit se faire progressivement à partir de 3 ans, par petites touches et s’intensifier à partir de l’âge de raison qui est de 7 ans.

Pour que ces étapes aboutissent, le père doit se comporter en adulte lui-même et avoir renoncé à la toute puissance, qu’il ait accepté de transiter de la génération du fils à celle du parent, ce qui implique qu’il accepte de vieillir et d’être dépassé. Le père doit aussi intégrer le fait que la fonction maternelle n’est pas interchangeable et qu’il ne pourra jamais remplacer la mère. Avec les manipulateurs, comme aucune de ces conditions n’est remplie, la fonction paternelle n’est pas assurée, mais elle peut l’être avec un autre homme, un nouvel homme, qui lui, vous respecte.

Edwige Antier a bien essayé de nous prévenir : « la garde alternée est une bombe à retardement ». De même l’âge de l’enfant devrait être un critère important. Les pédopsychiatres déconseillent fortement la résidence alternée avant 4 ans. Au début des gardes alternées, en général dans les six premiers mois, les enfants peuvent se retrouver en grave souffrance et émettront des signaux de détresse alarmants. Trop de psychologues et de pédiatres ignorent tout de la théorie de l’attachement et la clinique qui s’y rapporte. Les symptômes du trouble de l’attachement sont pourtant tristement standard : l’enfant a des excès de détresse au moment de partir chez son père, puis avec le temps se résigne. Il a une attitude morne. Au retour, la maman a droit à des manifestations d’agressivité, puis de panique quand elle s’éloigne. L’enfant refuse d’aller au lit, il se réveille en pleine nuit avec des hurlements d’angoisse. L’enfant peut également manifester des troubles psychosomatiques : crises d’asthme, eczéma, maux de ventre, fatigue, état dépressif. Et aussi parfois le rejet de leur père : l’enfant fuit et se cache à son arrivée. On entend même des menaces de fugue ou de suicide chez des enfants de 7, 8 ou 9 ans !

La résidence alternée crée une illusion d’équité mais elle coupe l’enfant en deux. Ce partage de sa personne le déshumanise. De plus, lorsqu’un homme a refondé un foyer stable, il risque plus qu’une femme de se désintéresser de sa nichée précédente. Inversement, quand ce sont les pères qui ont la garde exclusive, les mères se désengagent deux à trois fois moins et, au contraire, rendent plus fréquemment visite à leurs enfants. Dans les faits et dans la majorité des cas, (et même si le père n’est pas un manipulateur), la garde alternée s’organise entre d’un côté la mère, et de l’autre, la personne disponible du moment : la nouvelle compagne, la grand-mère paternelle, une baby-sitter ou la chérie du moment. Ainsi les enfants ne voient pas plus leur père, et sont arbitrairement et inutilement privés de leur mère.

Une demande de garde majoritaire présentée par une mère d’un enfant de moins de 6 ans est saine et normale. Il n’y a pas de déni du père, juste une écoute de son instinct maternel. Ce mode de garde répond aux besoins élémentaires des tout-petits. Inversement, une demande de garde majoritaire et même de garde alternée pour un enfant de moins de 6 ans émanant d’un père doit etre considérée avec la plus vive circonspection, sauf en cas de maltraitance grave et avérée de la part de la mère, bien sûr. Même si ce père est de bonne foi, cela veut dire au minimum qu’il n’a pas intégré le fait qu’un petit enfant a, avant tout, besoin de sa maman. Et ce qui doit le plus alerter, c’est le fait qu’une mère soit d’accord pour mettre en place unLes limites de la thérapiee garde alternée sur des enfants trop jeunes. Il s’agit probablement d’une mère terrorisée et endoctrinée. De plus, cette garde majoritaire pour la maman est extrêmement lourde. Des aides ménagères ou éducatives, par exemple, devraient être mises en place dans notre société.

Quel rythme adopter alors, pour les droits de visite des pères ? Un week end sur deux, et le mercredi de la semaine opposée, celle ou le papa n’a pas ses enfants le week-end. Cela permet aux enfants de voir leur père au moins une fois dans la semaine. Pour les vacances, on peut garder le rythme de la moitié des vacances scolaires, par tranches de quinze jours, mais seulement à partir des 6 ans de l’enfant et en prévoyant une mise en place très progressive sur les trois années précédentes. Il faut des séjours très courts au début, puis, quand cela se passe bien, augmenter la durée du séjour, peu à peu, jusqu’à atteindre quinze jours d’affilés à 6 ans, et, si vraiment les parents y tiennent pour un beau voyage, le mois complet vers 10 ans. Mais chaque été un mois entier sans voir l’autre parent, c’est toujours trop long. Car il y a une autre particularité de l’enfance que nombre de gens semblent complétement ignorer, c’est que l’enfant n’a pas du tout la même perception du temps que les adultes. Les vacances font plaisir aux parents, mais n’apportent rien d’indispensable à un enfant de moins de 2 ans. En tout cas, rien ne justifie qu’il soit coupé de sa figure d’attachement sur une longue période. Enfin le dernier point qui me parait crucial est de limiter au maximum le nombre des nuits passées chez les pères, surtout en période scolaire. Les mercredis n’ont pas besoin d’aller du mardi soir au jeudi matin. Je rappelle à toute fin utile que la nuit on dort, on ne voit pas son père. Aller dormir ailleurs n’apporte rien de plus si ce n’est de la fatigue, des complications logistiques, (notamment au niveau des devoirs), et de l’insécurité aux jeunes enfants. Les enfants ont besoin de dormir, et pour dormir ils doivent se sentir en sécurité. Ils s’endorment mieux dans leur environnement familier et si quelque chose ne va pas au cours de la nuit, c’est leur figure d’attachement qu’ils recherchent pour etre réconfortés. Plus grands, les ados aiment avoir leur tanière, leur intimité, leurs affaires, comme tout le monde. De plus, dans tous les cas, les retours du dimanche soir chez la mère devraient se faire au plus tard à 18h, afin que les enfants puissent prendre le temps de se poser chez eux, de revoir un peu leurs leçons, de préparer leur cartable et, malgré tout, d’être couchés assez tôt pour l’école du lendemain.

Tu n’auras pas les gosses

Les manipulateurs nous pourrissent la vie. Ils nous volent des années de bonheur, d’amour et de paix d’esprit. Ne vous laissez pas faire, sinon ça empira. C’est pourquoi vous devez cesser de vous culpabiliser, et commencer à vous battre pour vos droits, e, montrant à votre ex qu’il n’est pas au dessus des lois. Armez-vous d’ un bon avocat, car au moment de la séparation le manipulateur va essayer à tout prix d’imposer la garde alternée, quel que soit l’âge de l’enfant, car son principal souci est d’éviter de payer la pension alimentaire. Les manipulateurs appliquent immédiatement la garde alternée sur les bébés alors que la garde alternée ne doit se faire qu’à partir de 6 ans et en douceur. Avant 6 ans, un enfant à besoin de son parent non manipulateur. La garde alternée lui sert juste d’épée de Damocles pour que son ex garde ses gosses sans broncher et qu’elle ne réclame surtout pas de pension.

Dites-vous bien que vous allez devoir vous battre : n’hésitez pas à vous faire soutenir par vos amis, un bon avocat et un professionnel tel que moi car vous n’êtes pas au bout de vos peines et vous aurez besoin de toute vos ressources. Par exemple, le parent manipulateur s’imagine laisser ses enfants chez leur mère et passer les voir quand il le veut, et quand il le décide. Il s’imagine qu’il a des enfants dont sa femme est la nurse, et accessoirement une génitrice. Il compte bien vous laisser toutes les corvées, et les élever seul(e), et n’avoir que le plaisir de jouer avec eux. Le manipulateur considère ses enfants comme ses jouets, et vient les voir quand ca lui chante.

Malheureusement, les mères ou les pères de femme manipulatrice ne sont pas au bout de leur peine, ils vont devoir mettre des limites à ce manipulateur envahissant et omniprésent. Plus vos limites seront claires, nettes et précises, et mieux vous vous ferez respecter : « le juge à stipulé que ton droit de garde est tel jour et de telle heure à telle heure, donc ce sera ça. » Ne commencez pas à accepter ses négociations sinon le manipulateur recommencera comme au temps du mariage à vous soumettre en vous apitoyant, ou en vous culpabilisant, et vous harcelera et fera des histoires sur tout (en gardant le carnet de devoir des enfants chez lui, en oubliant de vous rendre sa veste, etc; avec une multitude de mesquineries qui peuvent rendre chèvre). Vous pouvez être certain(e) que le manipulateur tentera de déstabiliser le cadre : planning; dates; horaires; affaires. Le moindre vide juridique sera exploité, donc blindez-vous avec votre avocat. Si besoin je travaille avec un avocat spécialisé que je pourrez vous recommander. Il ne viendra pas ses jours de garde où vous vous étiez pourtant organisée, et les voudra, en revanche, les jours qui ne sont pas les siens. Il ne supportera pas que vous ayez une vie sans lui, et il supportera encore moins de vous voir radieuse et entourée. Il essaiera de passer sans prévenir et parfois ne donnera plus de nouvelles pendant des semaines. Les passations d’enfants sont des moments pénibles et traumatisants c’est pourquoi il vaut mieux avoir la garde à plein temps. Il pourra vous menacer de se suicider devant les enfants qui pleurons, effrayés. Ne cédez pas, ce n’est que du chantage et du blabla. Le manipulateur vous appellera tous les jours, aux heures où il a le plus de chance de vous enquiquiner. En parallèle, il commencera à manipuler les enfants, leur disant que lui, il vous aime encore, qu’il ne demande que ça, que tout redevienne comme avant, en plus, que est maman est une voleuse (ou, si c’est une manipulatrice, que papa est un voleur), elle cherche à lui voler son argent. Protégez-vous avec des témoins car il pourra appliquer ce procédé : venir chercher les enfants, provoquer un incident en faisant peur aux enfants qui ne veulent plus le suivre, repartir en claquant la porte, et foncer déposer plainte pour non représentation d’enfants.

Dès qu’une nouvelle victime sera dans la vie du manipulateur, elle va le décharger de la logistique gratuitement, voire même en payant elle-même les extras, et le manipulateur demandera la demande de garde alternée, ou, s’il l’avait déjà obtenue, il décidera de l’appliquer d’une façon soudaine et brutale.

Manipulation consultation Roure MyriamC’est exactement ce qui peut vous faire perdre votre sang froid. En effet, la nouvelle conjointe étant choisie sur le même modèle que l’ancienne, elle est donc maternelle, bienveillante, positive et altruiste, organisée et protectrice. Cette victime a, elle aussi subi un lavage de cerveau par ce beau parleur. Elle est persuadée que le manipulateur a vécu l’enfer avec son ex-épouse, et qu’il est persécuté par une perverse qui veut lui voler ses enfants. Comme c’est une personne loyale et intelligente, elle va se positionner en sauveur et se lancer dans une guerre énergique contre l’autre femme. En parallèle, le manipulateur fait croire à son ex que le problème vient de la nouvelle compagne, que c’est elle qui veut la guerre, pas lui : il joue sur les deux tableaux. Nombre de victimes croient naïvement que leur manipulateur est une bonne personne, tombée dans les griffes d’une manipulatrice, jalouse d’elles. Les deux femmes vont alors s’affronter avec virulence pour le plus grand plaisir du manipulateur. La nouvelle femme fournira toutes les attestations pour prouver à quel point l’ex-femme est une mère dangereuse et que son compagnon un bon père. Comme elle est galvanisée par l’amour et la bonne conscience de défendre un innocent, elle s’avéra efficace pour monter le dossier en justice.

Les enfants, quand ils arrivent chez leur parent manipulateur, sont dépouillés de leur objet transitionnel, tel que leur doudou, affectivement investi, qui leur aurait permis de faire le pont entre ses deux vies. Et inversement, les cadeaux que fait un manipulateur à son enfant ne doivent pas aller chez la mère. Le manipulateur fait lourdement sentir aux enfants que pour obtenir son amour, ils doivent détester l’autre parent. L’enfant osera de moins en moins dire que sa maman ou que son papa lui manque. Les manipulateurs salissent, perdent, abiment, cassent, oublient de rendre, pour vous faire enrager et vous faire passer pour mesquine, toutes les fourberies sont bonnes. Pendant sa semaine de garde, le parent manipulateur méprise l’autre parent, se vante d’être exceptionnel, tout en continuant, bien sûr, de dénigrer et harceler les enfants, exactement comme il le faisait autrefois avec l’autre parent. Les manipulateurs se nourrissent de rapports haineux et minables, et sont incurables car dans le déni. Manipulateur un jour, manipulateur toujours.

La semaine de garde du manipulateur est éprouvante pour l’autre parent car il s’inquiète, les coups de fil, quand il y en a, sont rares et sous surveillance. Certains manipulateurs hurlent carrément sur l’enfant pendant la conversation. D’autres interdisent l’enfant d’appeler son autre parent. La semaine pendant laquelle le manipulateur n’a pas les enfants n’est pas plus cool. Le manipulateur s’incruste dans la semaine de son ex et reste omniprésent. La mère et les enfants le croisent « par hasard » sans arrêt. Il peut téléphoner à l’enfant parfois une heure d’affilée par jourou dix fois dans la même journée. Pour être sur que l’enfant ne pourra pas ne pas lui répondre et même si l’enfant est tout petit, certains parents lui offrent un téléphone portable avec lequel il doit être toujours joignable. Si l‘enfant ne décroche pas, le parent pourra débarquer et se prétendre inquiet de ne pas avoir de nouvelles. A travers ces coups de fil, le manipulateur maintient son emprise sur l’enfant et épie la vie de l’autre parent. Ces coups de fils sont oppressants pour l’enfant. Le parent victime constate que l’enfant n’est plus le même en raccrochant. L‘enfant peut, par acte manqué, perdre le téléphone ou son chargeur, ou somatiser. Ses résultats scolaires peuvent être affectés par le comportement harassant du parent manipulateur. Les manipulateurs sont très créatifs pour vous pourrir la vie. Ils savent vous faire rater le train ou l’avion, en perdant ou en vous confisquant le passeport de votre enfant juste avant un départ en vacances, ou ne pas donner leurs dates, puis vous mettre devant le fait accompli : que vos vacances se chevauchent et qu’évidement ses dates sont prioritaires sur les vôtres ! C’est sans fin, c’est pourquoi je conseille, pour protéger et le parent et l’enfant, une garde totale et un dépôt de plainte afin que le manipulateur ne puisse pas approcher ses enfants et sa victime.

Pratiquer la contre-manipulation, se défendre d’un manipulateur

Pratiquer la contre manipulation demande une bonne dose d’estime de soi et de sang froid car les manipulateurs ont le don de vous faire perdre tous vos repères, de vous dévaloriser sans que vous vous en aperceviez, de manière insidieuse petit à petit à petit, au fur et à mesure des mois. L’idéal est de les fuir. Quand on n’a pas le choix, qu’on ne peut pas les fuir et que l’on doit s’exprimer face à un manipulateur, il faut rester calme et factuel, faire des constats, et des phrases courtes : sujet, verbe, complément et point final. Si besoin, venez vous entrainer avec moi, car c’est comme tout, ça s’apprend, et j’en profiterai pour regonfler à bloc votre estime de vous, et pour vous apprendre à ne plus vous justifier auprès d’une personne qui ne vous écoute pas. Pratiquer la contre-manipulation c’est d’abord retrouver son estime et sa confiance en soi, fragilisées par le manipulateur qui vous a fait du mal.
Pour que les choses soient actées, parlez devant d’autres personnes car les manipulateurs tiennent à leur image donc là, ils se la boucleront. Donc si vous souhaitez que quelque chose soit accepté par eux, parlez-en devant des témoins, ainsi ils n’oseront pas vous hurler dessus comme ils ont l’habitude de le faire dans l’intimité. Contre-manipuler c’est refuser de jouer au jeu du « bourreau, victime, sauveur », vu plus haut, en sortant du triangle de Karpman, qu’on appelle aussi le « triangle dramatique ».

Dites-vous bien que tant qu’il n’est pas cadré le manipulateur alimentera sa démesure de toute puissance, car il est resté immature comme un enfant à cette étape de la toute puissance : moins un manipulateur est cadré, plus il devient déviant. Donc ne laissez rien passer, car le manipulateur va chercher à négocier sur tout : les jours de droit de garde, alterner les vacances indiquées à un mois et pas à un autre par le juge, etc. Bien sûr, cette technique du cadrage a ses limites. Il n’est ni facile ni agréable de ne rien laisser passer et c’est épuisant de devoir sans cesse être vigilant mais c’est ainsi qu’on obtient les meilleurs résultats : en restant indifférent aux provocations. N’hésitez pas à être procédurier (e), protégez-vous et notez tout, enregistrer ou filmer avec votre iphone, et faites des constats d’huissier et choisissez un bon avocat (qu’au besoin je vous recommanderai). Le manipulateur est faux et double, alors qu’il apparaît affable en société, avec son conjoint et ses enfants il pratique le doute permanent (car il séduit), la peur (car il intimide), et la culpabilité (car il se positionne en pauvre victime) si bien que ses victimes sont complètement perdues et ne comprennent plus rien. Et le mieux est de ne plus chercher à les comprendre : il n’y à rien à comprendre sauf que vous devez sauver votre peau et celle de vos enfants, car tout comme un drogué a besoin de sa dose, un manipulateur a besoin lui aussi de sa dose, et sa dose c’est le triangle dramatique qu’il pratique avec vous. C’est pourquoi il faut absolument sortir des relations triangulaires.

Contre-manipuler consiste à réajuster sa position et son discours au manipulateur pour s’en protéger. Il vous faut dédramatiser, car les manipulateurs sont les champions de la dramaturgie, et avec eux la vie est en permanence du cinéma dramatique ! Donc profitez de certains moments propices à l’humour, vous lui couperez l’herbe sous le pied. Positionnez-vous clairement : employez des réponses fermes de refus, n’ayez pas peur de dire « non ». La contre-manipulation est verbale et demande de la confiance en soi, donc ne vous laissez plus intimider, si vous avez besoin d’apprendre à faire respecter vos limites et vos besoins, prenez rendez-vous avec un coach ou un psy, pour devenir imbattable en la matière. La contre- manipulation demande aussi de la patience et des nerfs d’acier car le manipulateur vous provoque sans cesse. Restez indifférent(e) aux provocations, ça le stoppera, il vous lassera et ira chercher une autre victime. Les personnes structurées et cadrantes ne marchent pas dans leur combine. Par contre, avec les personnes qui se remettent facilement en question, cela sera sans fin.  Votre but sera de répondre comme si vous étiez indifférent. Le manipulateur joue en permanence avec les mots et l’ambiguïté de leur sens. Je vous invite à employer des mots contre lui et vous serez sur le même terrain. Comme nous n’avons pas l’habitude de devoir contre-manipuler pour se défendre voici ci-dessous une liste pour vous aider. Ce n’est pas parce que votre manipulateur a eu le dernier mot ou qu’il semble persuadé d’avoir raison malgré vos réponses logiques et détachées, que cela ne marche pas. Soyez patient(e), vos résultats porteront leurs fruits au bout de plusieurs semaines, pas forcément dès le début, mais n’abandonnez pas, car le jeu en vaut la chandelle. Voici les expressions que vous pouvez répondre d’un air calme à un manipulateur qui tente de provoquer en vous un triangle dramatique :

C’est ton/votre opinion
On peut le penser/ on peut penser cela
tu peux le croire/ vous pouvez le croire
Vous le prenez comme vous voulez
Vous avez le droit de le penser
Si c’est ce que vous pensez/si c’est ce que tu penses
Si vous le dites
C’est une façon de voir
Je n’ai pas de don de voyant
Chacun ses goûts
Il en faut de tous les goûts
Moi, j’aime et c’est le principal
Je suis bien dans ma peau
Et oui! Je ne fais rien comme tout le monde
Cela fait mon charme
Mes amis (mon conjoint) m’aiment ainsi
Nul n’est parfait
Ne vous inquiétez pas pour moi
L’avenir nous le dira
On verra bien
À chacun ses expériences
Qui ne tente à rien n’a rien
Oui, je n’y avais pas songé
Ah …?
Tout à fait
Tant pis
On ne peut pas toujours avoir tort

Les manipulateurs ont des antennes, et comme des enfants ils sentent quand ça risque de barder et savent s’arrêter pile- poil à ce moment là. Ils savent parfaitement jusqu’a où ils peuvent aller. C’est pourquoi, si vous êtes victime d’un manipulateur, au travail ou dans votre vie personnelle, vous avez tout interet à rester constamment sur vos gardes. Soyez vigilant(e) et à recadrer votre conjoint à la moindre incartade systématiquement. Ceux de mes patients ou patientes qui ont suivi mes conseils ont réussi à obtenir des relations plus sereines avec le père ou la mère de leur(s) enfant(s), car si nous pouvons divorcer d’un manipulateur ou d’une manipulatrice, malheureusement on doit continuer de le (ou la) côtoyer pour la garde des enfants, quand ont a eu des enfants avec lui ou elle.

 

 

17 Comments on “Les manipulateurs, mieux les connaître et s’en protéger et protéger ses enfants”

  1. Cet article me permet d’y voir plus clair sur une situation que je vis au quotidien, je vais vous contacter pour apprendre à contre manipuler.

  2. Les manipulateurs pour les nuls. Encore un article coachplanet ludique, avec des photos qui animent et imagent le propos de façon pertinente. L’article à le mérite d’être complet (tout est dit sur les manipulateurs) et tellement vrai…Je connais moi même un manipulateur et je sais qu’il ne me sortira pas de la tête avant que je meurs. Il fait tout pour. Merci pour cet article nécessaire sur les manipulateurs. Je le conseille à tout le monde car les manipulateurs sont de vraies plaies.

  3. Qui n’a pas croisé de ce type de personnages ?
    Cet article permet de mieux les détecter, et de se servir de leurs faiblesses pour les contrecarrer. Souvent ils sont à l’origine de problèmes de santé de leur entourage, ou, pire, il surfent sur ceux-ci.
    Bravo à Myriam Roure pour cette intelligibilité.

  4. Excellent article, manipulateurs féminin/masculin ; une catégorie de personnes redoutables et difficiles a détecter tant la solitude et la détresse de la victime est grande. J’ai le sentiment que notre société basée sur le virtuel, l’exigence professionnelle et privée, favorise grandement cette catégorie d’individus .

  5. Bonjour Jean Louis,

    Vous avez malheureusement raison, on rencontre de plus en plus de harcèlement moral professionnel et personnel, car le manipulateur sait briller en société grâce à son statut professionnel qu’il à obtenu en écrasant les autres comme un rouleau compresseur et en faisant des dégâts.

  6. Articles très complets sur la manipulation
    On rencontre très souvent ces profils dans les entreprises et il faut être très habile pour s en défendre et se protéger
    Grâce à une thérapeute et psychopraticienne telle que Myriam, c’est possible

  7. Je te remercie Korava pour ton sincère témoignage, tu as été une élève particulièrement appliquée dans ta formation en intelligence émotionnelle, en profils de personnalités, en PNL et en Hypnose, et tu as fait de tes blessures du passé une force en étant maintenant à ton tour une professionnelle de la profession d’aide en thérapie cognitive et comportementale depuis 2 ans, donc bravo à toi aussi d’avoir suivi avec assiduité mes cours et ma formation.

  8. article très clair et bien écrit. Si traditionnellement, le manipuleur est plutôt masculin, la manipulatrice existe aussi même si sa technique est plus douce…

  9. Super articles sur la manipulation, ça aidera beaucoup de personnes, les manipulateurs n’ont qu’à bien se tenir maintenant.

  10. Myriam m’à conseillé utilement pour pouvoir faire le deuil de mon compagnon qui est un manipulateur pervers narcissique, si j’avais su je serais venue la voir avant de faire des enfants avec lui, car maintenant elle m’aide à rester zen malgré ses multiples mesquineries à longueur de temps.Et elle aide aussi les enfants à ne pas se faire manipuler les fois ou il les garde, un week end sur deux et où il leur monte la tête contre moi.

  11. Excellent article sur les manipulateurs, comment les reconnaître et comment s’en protéger, très utile d’un point de vue personnel mais également professionnel !
    A lire et à relire si l’on a le moindre doute, protégez-vous !

  12. j’ai été aux mains d’un patron manipulateur pendant 30 ans !!! il a réussi à me faire perdre complétement confiance en moi, et malgré 30 ans passés en comptabilité je ne peux plus exercer mon métier car je me sens comme une débutante et j’ai peur de l’erreur, tant il a été destructeur les dernières années avant de déposer le bilan de l’Entreprise!!! Si j’avais été plus sure de moi à l’époque, j’aurai dit stop à ce manipulateur, je serai partie ailleurs, mais il savait que j’avais besoin d’argent (comme tout le monde,) et « généreusement » il n’a cessé de me donner des Augmentations avec un grand A ; j’ai travaillé travaillé, comme pour le remercier de me donner un bon train de vie, en fait il ne me récompensait pas, ce manipulateur donner de l’argent et en échange il fallait que j’assume des journées de 10/12 heures, 50 heures par semaine en moyenne, avec du travail +++.
    j’ai bien évidemment fait un burn-out, je n’y arrivais plus, mais quand il a commencé à me dire que le problème ce n’était pas la charge de travail mais mon manque d’organisation (au bout de 30 ans il est temps de s’en rendre compte!) là j’ai commencé à comprendre. Par exemple J’ai commencé à gérer 9 salariés en 1983 et j’en avais 102 en 2016 toujours pour moi toute seule!!! ce n’était pas une question d’organisation !
    C’était moi le problème! m’a-t-il dit un jour !!!!
    Aujourd’hui, grâce au dépôt de Bilan et à mon licenciement qui en a suivi, je suis enfin sortie de ses griffes, et grâce à Myriam et Alexis, je vais m’installer dans quelques jours en temps que thérapeute spécialisé dans le stress au travail et les burnout!
    Il est important de dominer ce type de personnage afin de ne pas les laisser nous noyer!!!!
    je m’en suis rendue compte trop tard, malheureusement pour moi et pour toute ma famille qui parallèlement subissait mes états déprimés!
    S’en défaire c’est revivre!!
    Aujourd’hui je revis.

  13. Super articles sur les manipulateur pervers narcissiques. Malheureusement je reconnais quelqu’un et je me rends compte qu’il en existe beaucoup des personnes comme ça. Reconnaître ces personnes et reconnaître que nous sommes sous leur emprise est déjà un grand pas et cet article explique parfaitement la personnalité du manipulateur et les situations dans lesquelles la personne sous emprise du manipulateur se retrouve.

  14. Très bon article sur le sujet de les manipulateurs. Il est en effet utile de les identifier et de savoir s’en protéger. Malheureusement je reconnais quelqu’un, et je me rend compte qu’il en existe beaucoup des personnes de ce type là. Reconnaitre ce genre d’être humain et reconnaitre que nous sommes sous l’emprise d’un ou plusieurs manipulateurs est déjà un grand pas. Cet article explique parfaitement bien la personnalité du manipulateur et les situations dans lesquelles la personne qui est sous emprise du manipulateur, se retrouve .
    Bravo pour cet article .

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à partager vos idées, cela me fera plaisir et cela peut aider d'autres internautes. Si vous souhaitez préserver votre confidentialité, il vous suffit de mettre un pseudo.

Tous les commentaires ne seront publiés qu' après vérification de leur contenu par le modérateur.