Harcèlement moral : quand les paroles peuvent tuer

image Harcelement

J’aimerai vous parler aujourd’hui d’un sujet délicat et destructeur : le harcèlement, les relations d’emprise. On peut être sous l’emprise d’un paradis artificiel appelé drogue dure, douce, alcool, cigarette, ou d’une personne. Ce type de personne, les manipulateurs, sont des pervers narcissiques. Ce sont des femmes et des hommes. Je dresserais leur portraits dans un autre article, celui ci à pour sujet comment savoir que l’on est sous emprise d’une personnalité manipulatrice et donc dans une dépendance affective, et comment en sortir.

Ce qui me décide à écrire cet article aujourd’hui est qu’une fois de plus, je reçois un(e) patient(e) victime d’une relation d’emprise, détruit(e), en pleurs, qui a presque du mal à retrouver son parfum de glace préféré tellement il/elle se sent dépersonnalisé(e), abattu(e), il/elle n’en peut plus et est à la limite de la tentative de suicide.

Une relation d’emprise n’en n’est pas une, puisque la personne aimée n’aime pas, elle utilise. C’est donc une relation à sens unique. Au départ la relation commence comme un conte de fée, l’autre se montre charmant(e), en fait, il ne charme pas, il envoûte, il tisse sa toile avec un flot d’attentions délicates, de belles paroles. Tout réside dans une chose : la valorisation. « IL NE PEUT Y AVOIR D’EMPRISE QUE SI L’ON FAIT PRISE » pour citer Chrystel Petit Collin. Donc la relation se crééra parce que le/la vampire affectif, car c’en est bien un(e), sentira la faille narcissique dans laquelle il va pouvoir s’engouffrer. Les victimes sont toujours les mêmes : dans leur enfance ou lors d’une relation précédentes elles ont manquées de valorisation, de reconnaissance, de gratification, d’appréciation et d’écoute. Le pervers va donc, au début de la relation en donner beaucoup. Les manipulateurs ne s’adressent qu’à des plus faibles qu’eux, il sont très lâches et pas courageux. Puis, une fois la victime conquise, il inverse : après avoir soufflé le chaud, la période hivernale arrive : humiliations verbales ou physiques, violence verbale ou physiques, insinuations, dévalorisations permanentes, avarice totale de reconnaissance, malgré le fait que la personne qui s’est sentie aimée, va rendre, et elle va rendre au centuple, et l’autre va prendre, et prendre, et prendre encore, rabrouer, critiquer, et prendre encore, comme un enfant ingrat, quitte à ce que l’autre à bout de force pense à mourir.

Comment reconnaitre personne sous le joug d’une relation d’emprise ou d’un harcèlement ?

La personne sous emprise est exsangue, vidée, perdue, dévalorisée, sous le joug de ses émotions, ainsi qu’en manque affectif bien plus que quand elle a rencontrée la personne qui l’a mise dans cet état. Elle est aussi en colère car elle sent que certaines actions commises, et certaines paroles prononcées par le pervers, ne sont ni justifiées, ni justes. Elle aimerait comprendre comment une autre personne peut-elle être aussi cruelle, car les victimes des pervers sont des personnes bien veillantes, pleines de vie et profondément humaines, voir naïves. Elle aimerait retrouver son instinct ainsi que sa faculté de jugement et d’interprétation car le pervers l’a faite douter depuis des mois, des années voire passer pour fou ou folle.

Comment reconnaitre une relation d’emprise, avec du harcèlement ?

La relation est déstabilisante, le pervers se joue de la personne, c’est un petit enfant qui n’a pas grandi, il en est encore au stade de la toute puissance et se croit au dessus des lois. La relation prend toute la place, il n’y a plus de place pour des relations amicales. Le pervers est hyper exclusif et jaloux alors que bien entendu l’autre n’a pas à l’être, et divague s’il ose lui dire qu’il le trompe, alors que c’est souvent la vérité.
On reconnait aussi ses relations car la personne se sent comme droguée et en état de manque de l’affection, de l’amour, des paroles, des caresses de l’autre.

Comment reconnaitre une personne qui pratique le harcèlement

C’est un pervers narcissique, une personnalité sadique, qui jouit du malheur des autres en se faisant passer soit pour le sauveur de la victime du harcèlement

Lien vers l’article  :
description du pervers narcissique  (en cours)

Comment se sortir d’un harcèlement ou d’une relation d’emprise ?

En allant consulter rapidement un professionnel de ces relations. Une thérapie avec une personne habilitée au harcèlement aide la personne à :
– se retrouver, se reconstruire en comprenant comment et pourquoi cela a t-il pu arriver.
– retrouver sa confiance et son estime
– ne plus avoir d’idée obsédantes, ne plus se sentir envahie psychiquement en retrouvant son espace vital
– à survivre en s’imposant vis à vis de la personne, en défendant ses intérêts et en se faisant respecter
– parfois quand c’est nécessaire, à divorcer, car il en va de l’ordre de la santé mentale et psychique du conjoint et des enfants
– se sentant libre, libéré
– crée à nouveau un réseau amical et de connaissances
– à ouvrir le champs des possibilités dans ses loisirs, dans ce qu’il lui fait du bien
– retrouver sa vitalité, son dynamisme et sa joie de vivre
– lâcher la croyance que la personne qu’il aime encore changera un jour
– apaiser les peines, la tristesse et la colère pour investir son énergie dans des émotions positives

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à partager vos idées, cela me fera plaisir et cela peut aider d'autres internautes. Si vous souhaitez préserver votre confidentialité, il vous suffit de mettre un pseudo.

Tous les commentaires ne seront publiés qu' après vérification de leur contenu par le modérateur.