Le changement en PNL

L’intuition et notre inspiration sont nos guides, malgré l’éducation familiale passée, malgré l’éducation culturelle occidentale hyper contrôlante et normative, qui fonctionne à la peur et carbure à la  fixation, dans la prison du rationnel alors que le propre de la vie est le mouvement, et s’il y a bien quelque chose de stable dans la vie c’est le changement.

La définition fixe, limite, alors que l’être humain a besoin d’espace physique et mental, de permission, de créativité, de s’autoriser à extérioriser ses capacités originales en lâchant la peur de jugement, la peur de la différence, la peur du regard de l’autre, en arrivant à sortir du rang, donc à dé-ranger. Quand on définit, forcément on ferme, on normalise, autorisez-vous à créer : la création n’est que de la liberté, donnez vous l’opportunité de vous dépasser et de vous étonner.

Nos peurs figent notre intuition, nos aspirations et notre créativité. Il est nécessaire de composer avec nos contraintes, nos peurs, nos limitations, nos définitions, nos croyances, nos interdictions. Le contraire du rejet, c’est inclure, donc lâcher les étiquettes, les réductions, le jugement de la division est bénéfique au changement, ainsi que de prendre du conscience de nos propres sanctions ou condamnations : la tyrannie de notre propre norme, de notre propre conformité, comme si la société ne s’en chargeait déjà pas.

Il est possible d’envisager la vie avec plus d’enthousiasme, de légèreté, de mouvement, le contraire de la fixation, de se sentir porté par le dynamisme, et que les évènements se fassent enfin, plus naturellement et simplement. Vous pouvez vous autorisez à créer, à être heureux, à allez vers le changement.

Quand on voyage un peu on réalise qu’en occident, nous nous bâtissons des structures mentales et qu’on s’accroche à nos malheurs, à notre culture, qui nous dé-nature, nous nous accrochons à nos illusions et nos peurs qui pourtant nous entravent.

L’inspiration ça vient du souffle … l’émotion vient de « movere » en latin qui signifie « mouvement », en anglais on dit d’ailleurs « emotion », et « motion » signifie « mouvement ». Tout est mouvement, tout est aussi tout est forme, formatage, formalité, formel, fixation.

Revenir dans un espace de non dit, non découpé en 4, hyper « corticé » (en référence à notre cerveau cortical, au cortex qui nous permet d’analyser, d’ergoter, etc.), un espace moins formaté, comme un ciel étoilé ….

Imaginez vos pensées et émotions négatives, et comme on le dit en méditation, laisser couler la pensée, laisser là filer, trop la ressasser, afin de vous octroyer de la liberté et le mouvement pour d’autres pensées et émotions plus positives.

Tout est possible, ou beaucoup en tous les cas, il suffit de lâcher ses croyances limitantes : « je n’y arriverais pas », « la chance ça n’existe pas ». Nous sommes experts dans l’art de nous poser nos propres entraves : dans la vie il y a des factures, des limites, certes, mais il y a aussi des possibilités et des opportunités. En s’octroyant plus de libertés de pensées, il y a plus de chance que le changement arrive, car on s’y ouvre.

Nous avons toujours le choix d’accepter, de subir ou de chercher un changement, c’est une question de latitude et d’attitude. La PNL, est la technique employée en coaching pour instaurer du changement.

Pour ceux qui veulent aller plus loin : La PNL en coaching

Vidéo :

Crédits photo : bulbocode909

One Comment on “Le changement en PNL”

  1. « Retrouver sa nature c’est sortir de prison ! »
    C’est tellement vrai,
    Très belle phrase de Patrice COQUEREAU!
    La PNL aide à cela.

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à partager vos idées, cela me fera plaisir et cela peut aider d'autres internautes. Si vous souhaitez préserver votre confidentialité, il vous suffit de mettre un pseudo.

Tous les commentaires ne seront publiés qu' après vérification de leur contenu par le modérateur.