Soigner les peurs grâce à l’ hypnose contre l' anxiété

hypnose et peurs

L’hypnose thérapeutique est très efficace dans le traitement des troubles de l’anxiété. Elle permet d’aider le ou la patient(e) à se débarrasser de ses peurs, surtout lorsque celles–ci perturbent notre quotidien, au quotidien ! L’hypnose permet  de changer ses habitudes, comportements, pensées, ainsi que ses réactionsnégatives, en comportements, pensées, habitudes positives afin de se libérer rapidement, de retrouver sa sérénité, sa confiance en soi à la fois dans son esprit et dans son corps.

Qu’est-ce qu’un trouble anxieux ?

Un trouble anxieux est stressant, très, et il représente plusieurs formes de peurs et d’anxiétés. Le symptôme principal est la PEUR, c’est elle qui déclenche le processus de la « crise d’angoisse » comme l’indiquent si souvent les patients. Les personnes qui en souffrent, se retrouvent tout à coup face à une émotion : peur, qui devient de plus en plus envahissante. Elles peuvent la ressentir en permanence ou de manière discontinue. Cette peur va entraîner chez ces personnes une souffrance. Certains d’entre eux ont même la sensation qu’ils vont perdre le contrôle d’eux-mêmes et de leur vie.

Comment l’anxiété nait dans notre cerveau 

Joseph Ledoux, professeur à l’université de New York, est parvenu à identifier dans les années 1970-1980,  ce qu’il appelle « les circuits de la peur ». Les troubles proviennent de l’amygdale dans notre cerveau qui joue un rôle dans notre manière de nous comporter, mais surtout dans le ressenti de de nos émotions comme la peur associée à l’anxiété. L’amygdale garde en elle une mémoire émotionnelle de toutes les peurs ou anxiétés ressenties dans les situations vécues par la personne. A chaque fois que la situation se représentera, le même processus se mettra en place : tout le corps de la personne va chercher à réagir soit en combattant,  soit en fuyant, mais en agissant d’une manière ou d’une autre, vu que le mot émotion, vient de motion, qui signifie mouvement. Cette réaction mémorisée peut s’éterniser, ce qui explique qu’on répète les mêmes scénario parfois en se trouvant stupide.

Ce phénomène va se renouveler chaque fois que la personne aura la sensation d’être en danger alors que parfois, elle ne l’est même pas. Son cerveau lui insuffle un sentiment de peur irraisonnée et insurmontable pour elle. La situation va lui paraître bien plus dangereuse qu’elle ne l’est en réalité, comme par exemple : la peur de conduire, des araignées, la phobie de l’avion, la peur de mourir, de la foule, la peur face des expériences vécues qui se sont mal terminées, ou encore des traumatismes passés.

Et pour ne pas se trouver dans ces situations perturbantes et déstabilisantes, la personne anxieuse va développer toute une panoplie de stratégies et de comportements afin d’éviter cette situation. Au fil du temps, ces personnes vont se retrouver bloquées et handicapées dans leur quotidien, avec desbénéfices secondaires, qui au final, n’en sont plus.

Dans les années 1920, Pavlov a démontré qu’il était possible de conditionner, mais aussi de déconditionner nos réactions négatives, que l’on appelle des ancrages en hypnose (ces mémoires inconscientes), et de les reprogrammer en réactions positives face à la même expérience.

Comment soigner les peurs et retrouver confiance en soi ?

Alors que la psychanalyse cherche à connaître les causes passées, afin d’expliquer le mal être du patient, ce qui ne garanti pas son bien être et au contraire, l’enfonce en général dans son problème encore plus qu’il ne l’était, l’hypnose, elle, cherche une solution concrète maintenant afin d’améliorer le présent et le futur du patient, sachant que si son inconscient a encodé une peur, sans que cela passe par son conscient, il peut la désancrer, sans que cela passe aussi par son conscient. C’est du bon sens.

De plus, il est difficile et compliqué de remonter dans son passé de manière efficace, afin de trouver la cause réelle de notre problème, car notre inconscient peut l’avoir oublié, et car notre cerveau transforme nos interprétations. Sans parler du fait que ressasser le passé, et nos angoisses, est reconnu que cela peut-être nocif pour le bien-être.

C’est pourquoi l’hypnose aide à modifier nos comportements face aux mêmes évènements, en les dédramatisant et en les interprétant à leur juste poids et  mesure. Elle ne modifie donc les évènements de notre passé, mais l’interprétation subjective que nous en avons.

L’hypnose permettre très concrètement de déprogrammer les conditionnements négatifs en nous,notre cerveau crée en permanence des ancrages et peut aussi les défaire, grâce à la plasticité exceptionnelle de nos neurones.

Le cerveau est fait de cellules miniatures, appelées neurones. Ces neurones ont des branches miniatures qui se connectent, pour former un réseau neuronal. Physiologiquement, quand vous pratiquez quelque chose encore et encore, ou que vous n’avez de cesse de de vous le répéter, ces cellules nerveuses vont développer un réseau neuronal lié à votre problème, qui va devenir de plus prenant, envahissant, voir obsédant pour la personne. Ce qu’on appelle en langage familier : se prendre la tête. Nous savons que lorsque l’on arrête de pratiquer une activité, on perd en compétence en celle ci, et au niveau de nos neurones, on peut voir maintenant grâce à l’imagerie médicale ce qu’il en résulte : les terminaisons nerveuses se défont ce que vous pouvez concrètement voir sur la troisième vidéo. Autrement dit : l’hypnothérapeute, vous aide à employer un vocabulaire ainsi que des shémas de pensées qui agissent sur vos neurones, et biensur ces derniers agissent dans l’autre sens : quand on parle, ou qu’on agit, on pense inconsciemment et très vite, et nos neurones sont derrière ces mécanismes.

Un ancrage est puissant et efficace mais il n’est pas créé pour la vie. On peut le comparer à une batterie de téléphone portable : il a besoin d’être rechargé de façon régulière pour être efficace, moins régulièrement tout de même que votre smartphone, rassurez vous. Pour ce faire, la méthode utilisée est simple, il est mis en place par votre thérapeute et ensuite vous l’entretenez. Votre réussite est dans la répétition de votre ancrage, ne dit on pas qu’il faut forger pour devenir forgeron ?

Laisser un commentaire

N'hésitez pas à partager vos idées, cela me fera plaisir et cela peut aider d'autres internautes. Si vous souhaitez préserver votre confidentialité, il vous suffit de mettre un pseudo.

Tous les commentaires ne seront publiés qu' après vérification de leur contenu par le modérateur.